Accéder au contenu principal
Info éco

Cure d’austérité au Liban : une pilule qui passe mal

Le gouvernement libanais vient de dévoiler les premières mesures de son plan d’austérité. Un plan qu’il juge nécessaire au regard de la situation financière exsangue du pays, mais qui suscite l’inquiétude des fonctionnaires. Ces derniers ont entamé jeudi une nouvelle grève générale de trois jours. Quant à la Banque centrale, elle multiplie les opérations de communication, afin de rassurer la population et les investisseurs quand à la stabilité de la monnaie.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.