Accéder au contenu principal

Européennes : 34 listes validées pour le scrutin français

Il y aura 34 listes présentes lors des élections européennes du 26 mai.
Il y aura 34 listes présentes lors des élections européennes du 26 mai. Joël Saget, AFP

Trente-quatre listes, un record, ont été déposées en vue des élections européennes du 26 mai en France, soit un total de 2 686 candidats, selon un arrêté publié au Journal officiel dans la nuit de vendredi à samedi.

PUBLICITÉ

C’est un record : 34 listes pour les élections européennes du 26 mai ont finalement été validées par le ministère de l’Intérieur, après l'ajout, vendredi 10 mai, d'une dernière liste venue s'ajouter aux 33 listes déjà publiées le 4 mai au Journal Officiel. Ce sont donc quatorze listes de plus qu’en 1999, dernier scrutin comparable avec une circonscription unique pour l’ensemble du territoire français.

La liste "Une Europe au service des peuples" n'avait pas pu être validée à la clôture du dépôt des listes, le 3 mai, en raison notamment de l'absence d'une mention manuscrite par laquelle un candidat doit exprimer son consentement à y figurer.

>> À lire : Pourquoi les "petits" partis se présentent aux européennes

Le ministère de l'Intérieur avait alors saisi le Conseil d'État et la liste disposait d'un délai de 48 heures pour être complétée. La déclaration de liste ayant été mise en conformité, un "récépissé définitif" lui a été délivré jeudi, selon un arrêté paru vendredi au Journal Officiel.

Chaque liste doit être paritaire et compte 79 candidats, soit 74 sièges attribués à la France dans le nouveau Parlement européen, auxquels s'en ajouteront cinq si le Royaume-Uni finit par sortir de l'Union européenne. Au total, ce sont donc 2 686 candidats qui seront en lice le dimanche 26 mai en France.

Les partis traditionnels testés dans les sondages – que nous avons intégrés dans notre infographie sur les têtes de liste – représentent, à eux seuls, une quinzaine de listes. Trois listes sont plus ou moins liées au mouvement social des Gilets jaunes : Évolution citoyenne, Alliance jaune ou encore Mouvement pour l'initiative citoyenne (MIC) qui entend organiser un référendum d'initiative citoyenne au niveau national et européen. Mais seule la liste Alliance jaune, menée par le chanteur Francis Lalanne, se revendique du mouvement. Le MIC existait avant l’avènement des Gilets jaunes, tandis que Christophe Chalençon, l’une des figures des Gilets jaunes, assure que la liste Évolution citoyenne n’est pas liée au mouvement et est simplement une liste de citoyens de gauche et de droite issus de la société civile.

Plusieurs autres listes représentent notamment des intérêts catégoriels ou locaux, les européennes ayant régulièrement permis à des formations et mouvements plus ou moins structurés de se faire entendre. C’est le cas, notamment, des listes Parti pirate, Une France royale au cœur de l’Europe, Espéranto ou Parti animaliste.

À deux semaines du scrutin, les sondages pronostiquent un duel entre La République en marche et le Rassemblement national pour arriver en tête des élections.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.