Accéder au contenu principal

Niger : l'explosion d'un camion-citerne à Niamey fait plus de 50 morts

Infographie France 24

L’explosion d’un camion-citerne rempli d’essence, dans la nuit de dimanche à lundi, a fait 58 morts près de Niamey, au Niger. Le véhicule s'est renversé sur des voies de chemin de fer, non loin de l’aéroport international.

Publicité

Cinquante-huit personnes ont été tuées et plus de 30 blessées dans la nuit de dimanche 5 à lundi 6 mai par l'explosion d'un camion-citerne transportant de l'essence, à quelques centaines de mètres de l'aéroport international de Niamey, au Niger, a affirmé un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Cette explosion a fait 58 morts dont 55 sur place, et trois ayant succombé des suites de leurs blessures", a annoncé la présidence nigérienne dans un communiqué. Un précédent bilan faisait état de 55 morts.

Selon des témoins interrogés par un journaliste de l'AFP, le camion s'est renversé sur les voies de chemin de fer à la sortie de la ville. Des badauds tentaient de récupérer l'essence qui fuyait lorsque l'explosion s'est produite.

"Tout s'est embrasé"

"Il était un peu moins de minuit quand je suis sortie et j'ai vu le camion couché. Les gens sont venus de toutes parts pour prendre l'essence. Puis j'ai vu un feu sur le côté et tout s'est embrasé", a affirmé une collégienne sur place lundi matin à l'AFP.

"Il y avait des motocyclistes et des gens autour du camion quand le feu a surgi de nulle part et ça a a fait 'boum'. J'ai vu au moins 40 morts", a affirmé un commerçant, un autre témoin de la scène.

Lundi matin, le camion calciné et couché sur son flanc était toujours visible alors que des policiers ramassaient des débris et des motos brûlées sur la route. Des maisons avoisinantes ont été touchées par les flammes.

L'explosion s'est produite sur la RN1 qui sort de Niamey en direction du Sud-Est. Un dépôt de carburant, d'où venait probablement le camion, se trouve quelques centaines de mètres plus loin.

Les activités de l'aéroport n'ont pas été perturbées par l'accident.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.