Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Européennes : la Slovénie mise tout sur le numérique pour sortir du lot dans l’UE

Beaucoup de magasins en Slovénie acceptent les cryptomonnaies comme moyen de paiement.
Beaucoup de magasins en Slovénie acceptent les cryptomonnaies comme moyen de paiement. France 24

Depuis son intégration dans l'Union européenne, la Slovénie a été surnommée "la Suisse des Balkans", notamment grâce à sa place en tant que leader européen du numérique. Face aux élections européennes, le pays se veut le champion des cryptomonnaies.

PUBLICITÉ

Alors que les élections européennes du 26 mai s’approchent, le petit pays de Slovénie veut devenir le champion de la modernisation par le numérique, misant avant tout sur la blockchain, technologie révolutionnaire permettant de stocker et transmettre des données protégées, et les cryptomonnaies. Grâce à cela, ce pays européen de deux millions d’habitants a été surnommé "la Suisse des Balkans".

L’environnement digital de la Slovénie attire grand nombre d’investisseurs nationaux et étrangers, alors que les touristes s’y rendent surtout pour les paysages du pays. Des start-up spécialisées dans la blockchain se multiplient à la capitale Ljubjana, comme OriginTrail, qui a réussi à lever 20 millions d’euros auprès de contributeurs.

La blockchain permet non seulement aux entreprises d’améliorer la traçabilité de certains produits et ce de manière décentralisée, mais elle est aussi au socle des monnaies virtuelles, comme le bitcoin.

Celles-ci sont monnaie courante : le plus grand centre commercial slovène a d’ailleurs été renommé Bitcoin City et la plupart de ses magasins acceptent les cryptomonnaies comme moyen de paiement.

"L’une des raisons qui explique que les jeunes Slovènes sont si ouverts sur le monde est [le programme] Erasmus, explique Peter Merc, avocat spécialisé dans la blockchain. Ils vont à l’étranger acquérir du savoir, puis ils rentrent chez eux pour créer leurs propres start-up."

En 25 ans, cette ancienne république yougoslave a changé rapidement, intégrant l’Union européenne (UE) en 2004, puis la zone euro en 2007. La modernisation par le numérique reste au cœur de la campagne des élections européennes, l’UE accompagnant la Slovénie et son gouvernement de centre-gauche avec des aides destinées au développement et à la recherche technologique.

Nombre d’habitants : 2,07 millions
Nombre de votants : 1 710 856
Nombre de députés à élire : 8 (comme en 2014)
Entrée dans l’Union européenne : 2004
Membre de la zone euro : 2007
Majorité actuelle au gouvernement : une coalition de cinq partis centristes et de centre gauche portée par la liste de Marjan Sarec
Mode de scrutin : les eurodéputés slovènes sont élus au scrutin proportionnel, et les sièges sont répartis entre les listes ayant dépassé 4 % des suffrages exprimés

Sources : *Eurostat et **Fondation Robert Schuman

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.