Accéder au contenu principal

Tour d'Italie: Saint-Marin, le souvenir de Michelotti

2 mn
Publicité

Pesaro (Italie) (AFP)

Le Giro rejoint dimanche Saint-Marin, d'où était originaire l'un de ses grands dirigeants, Giovanni Michelotti, au rôle déterminant dans l'histoire de la course rose durant plusieurs décennies.

Vincenzo Torriani, le directeur emblématique du Giro dans la seconde moitié du XXe siècle, était l'homme qui, grâce à son intuition et à ses solides relations politiques, inventait chaque année le parcours de la course. Mais c'est Giovanni Michelotti qui le concrétisait.

Après avoir réussi dans le bâtiment aux Etats-Unis, ce fils de famille nombreuse et riche avait choisi de revenir dans la péninsule. La rencontre avec Vincenzo Torriani allait déboucher sur un tandem comparable à celui formé à la tête du Tour de France par Jacques Goddet et Félix Lévitan.

Le couple d'organisateurs allait multiplier les inventions. Entre autres, les départs lointains quand, en 1973, le Giro s'élança de Belgique et fit étape en Allemagne, au Luxembourg et en France, tous pays de ce qui était à l'époque la Communauté européenne. Mais aussi et surtout la fameuse arrivée sur la place Saint-Marc à Venise, extraordinaire conclusion d'un contre-la-montre du Giro 1978, en mettant en place un pont sur des bateaux situés sur le Grand Canal.

Le dernier défi de l'organisateur fut le championnat du monde 1985 en Vénétie. En juin 2014, les dirigeants et les champions historiques du cyclisme italien (Adorni, Motta, Gimondi, Moser) avaient fêté son 90e anniversaire. Quatre mois plus tard, le coeur de Giovanni Michelotti cessait de battre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.