Accéder au contenu principal

Le tireur présumé de l'attaque de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, inculpé pour terrorisme

Des officiers de la police néo-zélandaise protègent la mosquée Al Noor, à Christchurch, quelques jours avant le début du ramadan, le 3 mai 2019.
Des officiers de la police néo-zélandaise protègent la mosquée Al Noor, à Christchurch, quelques jours avant le début du ramadan, le 3 mai 2019. Sanka Vidanagama, AFP

La police néo-zélandaise a déposé lundi une nouvelle accusation, pour acte terroriste, contre le tireur présumé de la tuerie des mosquées de Christchurch.

PUBLICITÉ

Brenton Tarrant poursuivi pour acte de terrorisme. La police néozélandaise a annoncé, lundi 20 mai, avoir inculpé l'Australien, âgé de 28 ans, pour des faits de terrorisme suite aux attaques perpétrées le 15 mars 2019 dans deux mosquées de la ville de Christchurch.

Mardi 21 mai, la police a ajouté avoir également réévalué le nombre des victimes de cet attentat antimusulman. La mort, en début de mois à l'hôpital, d'un homme d'origine turque blessé lors de l'attaque, porte désormais à 51 le nombre total d'accusations de meurtres pesant sur Brenton Tarrant.

Un mois auparavant, la justice néo-zélandaise avait en effet annoncé que 50 chefs d'accusation de meurtre et 39 de tentatives de meurtre pesaient sur le suprémaciste blanc, suspecté d'avoir perpétré l'attentat.

Les familles des victimes de l'attaque ainsi que les rescapés ont été informées de la décision de la police de retenir une accusation pour terrorisme au cours d'une réunion suivie par 200 personnes.

Les nouvelles charges pesant sur Brenton Tarrant sont passibles de la peine de prison à perpétuité, et feront office de test pour les loi antiterrorisme du pays, codifiées depuis 2002.

Avec AP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.