Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Theresa May doit partir, maintenant"

Dans cette revue de presse : Theresa May est poussée vers la sortie, les services secrets français s'intéressent de très (trop?) près aux journalistes, et Roger Federer retrouve Roland-Garros après avoir fait l'impasse ces trois dernières éditions.

Publicité

Theresa May est-elle plus que jamais sur la sellette ? Pour illustrer sa Une, The Daily Mirror a choisi la photo de la cheffe du gouvernement britannique, les larmes aux yeux à l’arrière de sa voiture. Lâchée par son camp, l’avenir de Theresa May s’obscurcit encore un peu plus. Elle "doit partir, maintenant. C'est une urgence nationale", souligne The Daily Telegraph. Selon The Times, elle pourrait annoncer sa démission demain, vendredi.

"L’inquiétante convocation d’une journaliste du Monde pour des articles sur l’affaire Benalla". C’est le titre de l’éditorial du quotidien du soir. Ariane Chemin est convoquée mercredi prochain par les policiers de la section des atteintes au secret de la défense nationale de la Direction générale de la sécurité intérieure. "Les autorités sortent la carte secret défense et défient la presse", dénonce Libération, après, déjà, "l’interrogatoire la semaine dernière de trois journalistes qui avaient enquêté sur l’utilisation d’armes françaises au Yémen".

Enfin, Roland-Garros débute dimanche et Roger Federer y fait son retour après avoir fait l’impasse lors des dernières éditions. Pourquoi revenir ? "Tout simplement l’envie. Je n’avais pas projeté de rater Roland trois années d’affilée", explique dans les colonnes de L'Equipe l’homme aux 20 tournois du Grand Chelem.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.