Accéder au contenu principal

En Irlande, les pro-UE donnés en tête des élections européennes

Une électrice au bureau de vote de la Drumcondra National School, à Dublin, le 24 mai 2019.
Une électrice au bureau de vote de la Drumcondra National School, à Dublin, le 24 mai 2019. Paul Faith, AFP

Après une campagne dominée par le Brexit, c'est le parti pro-européen du Premier ministre irlandais Leo Varadkar, le Fine Gael, qui était en tête des élections européennes organisées vendredi en Irlande, selon des sondages sortie des urnes.

PUBLICITÉ

Le parti pro-européen du Premier ministre irlandais Leo Varadkar, le Fine Gael, se trouvait en tête des élections européennes organisées le 24 mai en Irlande, après une campagne dominée par le Brexit, selon des sondages sortie des urnes.

Les centristes du Fine Gael décrocheraient deux des trois circonscriptions irlandaises, tandis que les Verts remporteraient Dublin, toujours selon ces sondages.

Dans la circonscription du Sud, le Fine Gael a recueilli 16 % des suffrages, selon ces sondages sortie des urnes, tandis que l'autre parti centriste important, le Fianna Fail, et la formation de centre gauche Sinn Fein étaient à 13 %. À Dublin, les Verts recueillaient 23 % des bulletins de vote, suivis par le Fine Gael (14 %) et le Fianna Fail (12 %).

Le Brexit dans une phase "très dangereuse"

En votant vendredi à Dublin, Leo Varadkar a averti que le Brexit entrait dans une phase "très dangereuse", après la démission annoncée de la Première ministre britannique Theresa May qui pourrait être remplacée par un "brexiter" plus dur, selon lui.

Un Brexit dur, c’est-à-dire sans accord, entraînerait le retour d’une frontière physique entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord. Ce qui mettrait en péril les échanges commerciaux entre les deux territoires qui s’élèvent à plusieurs millions d’euros par an.

"Mais quoi qu'il se passe, nous resterons calmes", a assuré le chef du gouvernement irlandais. "Nous allons continuer à créer, renforcer et approfondir nos alliances dans toute l'Union européenne et nous ferons en sorte de protéger l'Irlande", a-t-il ajouté.

La plupart des principaux partis politiques irlandais se sont fortement mobilisés pour renforcer la place de leur pays dans le projet européen, une manière d'atténuer les conséquences du Brexit pour l'économie irlandaise.

Au Royaume-Uni , des mouvements nationalistes en tête des sondages

Or, au Royaume-Uni, c'est le Parti du Brexit du sulfureux Nigel Farage, partisan d'une rupture sans concession avec Bruxelles, qui caracolait en tête des sondages avant le scrutin, porté par la lassitude et la frustration des électeurs devant les atermoiements sur le Brexit. Le pays devait quitter le giron de l'UE le 29 mars mais faute d'avoir obtenu le soutien des députés, Theresa May a dû reporter la date du divorce, désormais fixée au 31 octobre au plus tard, et organiser en catastrophe les élections européennes.

Plus de 400 millions d'électeurs sont appelés à voter dans 28 pays pour élire 751 députés européens. Jeudi, le Royaume-Uni et les Pays-Bas avaient lancé le vote. Samedi, c'est au tour de la Lettonie, de Malte et de la Slovaquie de se rendre aux urnes. Les autres pays de l'UE se prononceront dimanche.

Les résultats officiels seront publiés dimanche soir, après la clôture du scrutin à travers le continent.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.