Accéder au contenu principal

Des antibiotiques présents dans les rivières de 72 pays

Un cygne cherchant à manger, sur le Danube, le 12 septembre 2018.
Un cygne cherchant à manger, sur le Danube, le 12 septembre 2018. Joe Klamar, AFP

Quatorze antibiotiques ont été retrouvés dans les rivières de 72 pays, d'après une étude britannique inédite révélée lundi. Les concentrations d'antibiotiques trouvés dépassent jusqu'à 300 fois les niveaux de "sécurité".

Publicité

La Tamise, la Buriganga, le Danube… Toutes ces rivières ont un point commun : elles contiennent des taux importants d’antibiotiques. Une équipe de chercheurs de York, au Royaume-Uni, a identifié pas moins de quatorze antibiotiques dans des rivières de 72 pays sur six continents.

Les concentrations d'antibiotiques trouvées dans certaines des rivières du monde dépassent jusqu'à 300 fois les niveaux de "sécurité", a révélé la toute première étude mondiale.

L’étude, dirigée par l’Université de York, représentait un énorme défi logistique : 92 kits d’échantillonnage ont été envoyés à des partenaires du monde entier, qui ont effectué des prélèvements sur des sites situés le long de leur réseau hydrographique local. Des échantillons ont ensuite été congelés et envoyés à l'université pour y être étudiés.

Une étude inédite

Il s’agit d’un travail inédit, selon le Dr John Wilkinson, du Département de l'environnement et de la géographie, qui a coordonné le travail de surveillance. "Jusqu'à présent, la majorité des activités de surveillance environnementale des antibiotiques ont été effectuées en Europe, en Amérique du Nord et en Chine. Souvent sur seulement une poignée d'antibiotiques. Nous en savions très peu sur l'ampleur du problème à l'échelle mondiale. Et de poursuivre, notre étude aide à combler cette lacune en matière de connaissances en générant des données pour des pays qui n’avaient jamais été surveillés auparavant."

Les résultats sont édifiants : le triméthoprime, l'antibiotique le plus répandu, a été détecté dans 307 des 711 sites testés et est principalement utilisé pour traiter les infections des voies urinaires. La ciproflaxacine, autre antibiotique utilisé pour traiter les infections bactériennes, dépasse le seuil de sécurité à 51 endroits.

Un problème mondial

L’équipe a déclaré que les limites sécurisées étaient le plus souvent dépassées en Asie et en Afrique. Mais le problème n'épargne pas l'Europe et l'Amérique qui présentent également des eaux contaminées faisant du phénomène un "problème mondial".

Le taux les plus inquiétants ont été repérés au Bangladesh, au Kenya, au Ghana, au Pakistan et au Nigéria, tandis qu’un site en Autriche était classé comme le plus élevé des sites européens surveillés.

L'étude a, en outre, révélé que les sites à haut risque étaient généralement adjacents aux systèmes de traitement des eaux usées, aux décharges de déchets ou d'égouts et dans certaines zones de troubles politiques, notamment la frontière israélo-palestinienne.

Or, l'augmentation des bactéries résistantes aux antibiotiques est une urgence sanitaire mondiale qui pourrait tuer 10 millions de personnes d'ici 2050, a annoncé l'ONU en avril.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.