Accéder au contenu principal

Israël confirme un tir de missile contre la province syrienne de Quneitra

Des casques bleus des Nations unies observent le passage de la frontière entre la Syrie et la Quneitra sur le plateau du Golan, le 28 avril 2019.
Des casques bleus des Nations unies observent le passage de la frontière entre la Syrie et la Quneitra sur le plateau du Golan, le 28 avril 2019. Jalaa Marey, AFP

L'armée israélienne a annoncé lundi avoir ouvert le feu sur un lanceur de missile des forces syriennes, en représailles à des tirs en provenance du territoire syrien. Selon les médias d'État syriens, un soldat a été tué.

PUBLICITÉ

Un missile israélien s’est abattu sur la province de Quneitra, en Syrie, a indiqué l’armée israélienne, lundi 27 mai, confirmant des annonces de médias syriens. Tsahal dit avoir riposté à un tir de missile effectué depuis la région visée contre un de ses avions.

Le missile tiré à partir du territoire syrien "est tombé en Syrie et la mission de l'avion de chasse israélien a été accomplie", a précisé l'armée dans un communiqué.

"Une grande gravité"

Peu auparavant, les médias d'État syriens avaient indiqué qu'un missile israélien s'était abattu sur la province de Quneitra (sud-ouest), faisant un mort. "À 21 h 10 (18 h 10 GMT), l'ennemi israélien a visé l'une de nos positions militaires à l'est de Khan Arnaba, dans la banlieue de (la ville de) Quneitra, tuant un soldat et blessant un autre", a indiqué l'agence d'État Sana, citant une source militaire.

"En riposte à un tir contre un avion de l'armée dans le nord du pays, Tsahal a attaqué le lanceur de missile d'où provenait le tir", a détaillé l'armée israélienne, ajoutant : "L'armée voit toute menace contre ses avions avec une grande gravité et réagira pour les défendre".

En général, l'armée israélienne ne commente pas les informations venues de Syrie à propos des raids de ses forces.

"Nous n'accepterons aucune agression contre nous"

Selon des sources syriennes, des avions israéliens avaient tiré des missiles il y a dix jours contre une position de l'armée du régime syrien dans la province de Quneitra, la deuxième attaque de ce type en deux jours.

Cette province comprend le plateau du Golan, dont la majeure partie est annexée et occupée par Israël.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réagi à cette attaque affirmant que la politique du pays "est claire : nous n'accepterons aucune agression contre nous et nous réagirons avec force (à toute agression)", selon un communiqué de son bureau.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.