Accéder au contenu principal

Dali aux enchères: quand l'artiste envoyait ses voeux de Noël

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Quinze gouaches de Salvador Dali, réalisées entre 1959 et 1976 pour les cartes de voeux d'un laboratoire pharmaceutique espagnol, dans lesquelles l'artiste exprime ses propres voeux avec exubérance, seront vendues aux enchères chez Artcurial mardi 4 juin.

Ces gouaches sur papier sont estimées de 20.000/30.000 euros jusqu?à 70.000/100.000 euros. Les oeuvres de Dali de cette époque sont en pleine réévaluation même si elles n'appartiennent pas à sa période surréaliste (1930/1940), la plus cotée.

"Au delà du laboratoire, c'est Dali qui présentait ses voeux. Et il ne s'est pas contenté de quelques traits, il s'est montré attaché à ce travail", explique à l'AFP Bruno Jaubert, directeur du département Art impressionniste et moderne d'Artcurial.

"Apparemment il y a mis beaucoup de plaisir, beaucoup de ses inventions, revisitant les arbres de Noël de manière étonnante et aussi joyeuse sur le thème de la régénérescence. On voit bien que Dali était pleinement à l'aise dans cette commande", ajoute-t-il.

Le laboratoire Hoechst Ibérica avait commandé chaque fin d'année à Dali ces cartes de voeux envoyées à ses clients, qui étaient chaque fois accompagnées d?un texte autographe de l?artiste. Ces oeuvres ont été exposées pendant 20 ans à la Fondation Dalí à Figueras.

La métamorphose, la chrysalide, Daphné, Don Quichotte, thèmes récurrents de l'imaginaire de Dali, transforment le traditionnel sapin de Noël dans des couleurs vives et oniriques, soulignant les bienfaits de la nature et des plantes médicinales.

Salvador Dali n?a réalisé que peu de commandes à l?exception de portraits mondains, de décors pour le cinéma ou d?illustrations pour des livres.

Cette maison de ventes n'avait pas procédé à une vente significative d'oeuvres de Dali depuis la vente en 2003 de la collection Perrot-Moore à Cadaques.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.