Accéder au contenu principal

SessionLab #16 : écoutez les Italiens Mellow Mood en interview et live audio 3D

SessionLab - RFI / France24

On a rencontré Lorenzo et Jacopo Garzia, les jumeaux de Mellow Mood, avec qui on a discuté cassette, reggae et collaborations. Pour Session Lab, le groupe de reggae italien revient sur les artistes qui l'inspirent, de Bob Marley à Sizzla Kalonji.

Publicité

"Lui, c'est Lorenzo, moi, c'est Jacopo." C'est qu'il faut s'y reprendre à deux fois pour bien différencier les deux jumeaux. En 2005, ils sont encore étudiants et vivent à Pordenone, petite ville du nord-est italien, lorsqu'ils créent le groupe Mellow Mood. C'est le titre "Dance inna Babylon", avec plus de 50 millions de vues sur YouTube, qui les fait décoller cinq ans plus tard.

Pour Session Lab, le groupe de reggae italien revient sur les collaborations, nombreuses, qui ont enrichi sa musique, toujours consciente et inspirée. Tanya Stephens, Richie Campbell, Jah9… Et surtout, le producteur Paolo Baldini, qui accompagne Mellow depuis ses débuts, en studio comme sur scène. À tel point qu'il faudrait le considérer comme un membre du groupe à part entière. "L'architecte de leur son", comme ils aiment à le décrire, signe d'ailleurs plusieurs versions dub de leurs titres, dont "Large".

Damian Marley, Sizzla Kalonji, Protoje…

Les réponses fusent quand on demande à Lorenzo et Jacopo quels artistes les ont inspirés. "Il y en a tellement." Alborosie aussi, "évidemment". Et puis bien sûr, l'un des plus grands représentants du mouvement reggae, Bob Marley, à qui le nom du groupe rend hommage : " Nous avions 13 ou 14 ans, se souviennent les jumeaux. Il y avait cette cassette avec une version très rare du titre 'Mellow Mood' de Bob Marley, nous sommes tombés amoureux."

En France aussi, les frères cultivent leurs liens musicaux comme amicaux. Rencontré en 2014, le groupe Dub Inc les choisit à l'époque pour ses premières parties, et les présentent ainsi au public de l'Hexagone. Un public qu'ils prennent régulièrement plaisir à retrouver.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.