Accéder au contenu principal

Marseille: Villas-Boas veut allier sa "philosophie radicale" et la culture du foot français

2 mn
Publicité

Marseille (AFP)

André Villas-Boas, le nouvel entraîneur de l'Olympique de Marseille, veut imposer sa "philosophie radicale" du jeu tout en respectant "la culture du foot français", a-t-il expliqué mercredi lors de sa première conférence de presse à la Commanderie.

"Ma philosophie c'est d'être radical, mais il faut trouver un équilibre (...), se baser sur cette culture du football français qui part de l'excellence technique avec de la vélocité et de la créativité", a expliqué le Portugais, dans un français parfois hésitant, en dévoilant ses méthodes de travail pour relever "le grand défi" de l'OM, "arriver à ces trois premières places en Ligue 1" qualificatives pour la Ligue des champions.

"Il y aura des victoires, il y aura des défaillances, on va souffrir pour arriver à cette place-là, mais nous avons la capacité pour le faire", a-t-il insisté, entouré par Jacques-Henri Eyraud, le président du club phocéen, et Andoni Zubizarreta, le directeur sportif: "Je donnerais ma vie pour faire arriver l'OM à son meilleur niveau. Ce sont les résuiltats qui vont parler, mais je suis confiant, cette équipe en est capable".

Ne cachant pas sa volonté de "tout contrôler" et d'être "un peu obsédé par l'organisation", pour "apporter du changement, de la fraîcheur", André Villas-Boas n'a cependant rien révélé quant aux modifications qu'il souhaiterait apporter à l'effectif olympien après cette 5e place en Ligue 1 qui a privé le club de toute compétition européenne la saison prochaine.

"Les joueurs sont bons, l'équipe est bonne, ce groupe a besoin de changement mais pas trop. Il y a deux ou trois postes où on veut faire des achats", a seulement lâché le plus jeune entraîneur vainqueur d'une Coupe d'Europe, la Ligue Europa, avec Porto en 2011, à 33 ans.

"Sur l'effectif, on doit analyser ce qu'on a, avec le problème du fair-play financier", a poursuivi l'ancien entraîneur de Tottenham, de Chelsea ou du Zénit Saint-Pétersbourg, espérant trouver "des perles" comme l'OM avait su le faire avec Mathieu Valbuena ou Franck Ribéry.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.