Accéder au contenu principal

Le concours de Miss Inde relance la polémique autour de la diversité dans le pays

Les photos des candidates à l'élection Miss India 2019.
Les photos des candidates à l'élection Miss India 2019. Times of India

Les visages des 30 prétendantes au titre de Miss India 2019 ont été dévoilés. Entre peaux très claire et manque de diversité, le concours relance la polémique sur une obsession bien ancrée dans la société indienne.

PUBLICITÉ

La nouvelle Miss Inde 2019 sera élue le15 juin, et les visages des 30 finalistes du concours ont été dévoilés par le quotidien Times of India lundi 27 mai. La photo a suscité de vives réactions, notamment sur les réseaux sociaux. "Elles ont toutes la même coiffure et la même couleur de peau", commente une internaute, "Elles sont si pâles, l’Inde est beaucoup plus diverse que ça !", s’indigne une autre.

Cette photographie relance une polémique qui subsiste depuis de nombreuses années en Inde : le colorisme, ou l’obsession de la peau blanche. "Cette collection de portraits est symbolique de la réalité des concours de beauté en Inde", explique à France 24 Fatima Lodhi, créatrice de la campagne anti-colorisme "Dark is Divine". "On force des participantes venant de diverses ethnicités à concourir autour d’un standard de beauté universalisé à la peau claire. Il est impossible de savoir de quelle région elles viennent sans lire la légende", détaille l'activiste pakistanaise.

Si l’Inde est indépendante depuis 1947, la marque de la colonisation est encore vivace, selon Fatima Lodhi. "Ce pan de l’Histoire a laissé le peuple indien avec un sentiment d’infériorité concernant ses caractéristiques natives, comme la façon de s’habiller, le langage et bien sûr la couleur de peau. Ensuite, le capitalisme a pris le relais", en proposant notamment aux Indiens des produits de beauté dits "blanchissants", destinés à éclaircir les peaux foncées.

Le marché croissant du blanchiment de la peau

"Fair and Lovely", "Fair and Handsome", les marques de cosmétiques sensées éclaircir la peau sont nombreuses en Inde, comme dans le reste de l'Asie et en Afrique. Elles promettent aux consommatrices de se rapprocher d’une carnation conforme à un modèle occidental. Depuis 2005, des gammes pour hommes ont commencé à voir le jour dans les rayons cosmétiques. Selon une étude du spécialiste des études de marché Global Industry Analysts, la demande mondiale en produits de blanchiment de peau s’élevait à 18 milliards de dollars en 2017, et atteindra les 31 milliards d’ici 2024. En Inde, ces produits représentaient 61 % du marché de la cosmétique en 2011, d’après l’OMS.

"Le problème des produits éclaircissants est très complexe, parce qu’il renvoie aux nombreuses fractures qui divisent ce pays", expliquait en 2017 le réalisateur indien Ram Subramanian aux Observateurs de France 24. "Il y a d’abord le système des castes : la caste supérieure des Brahmanes se place en haut de l’échelle sociale, et ce sont des gens qui ont généralement une peau plus claire. Il y a aussi notre histoire, marquée par la colonisation britannique : les colons étaient nos maîtres et par la suite, leur peau claire est devenue un symbole de pouvoir et de beauté."

Une crème de la marque "Fair and Lovely" en Inde (2013).
Une crème de la marque "Fair and Lovely" en Inde (2013). SAJJAD HUSSAIN / AFP

En 2014, le Conseil des normes de la publicité de l’Inde a mis en places de nouvelles directives, interdisant aux entreprises de cosmétiques de dépeindre les personnes aux peaux foncées comme étant "peu attirantes, tristes, déprimées ou inquiètes" dans leurs publicités. Mais les clichés des participantes à l’élection Miss Inde prouvent que les peaux les plus claires sont toujours perçues comme étant un modèle de beauté et de réussite. "Beaucoup croient encore au mythe qui laisse penser qu’avoir le teint le plus pâle possible est synonyme d’accès à une vie de rêve", poursuit Fatima Lodhi. "Il faut se battre pour que la notion de beauté ne soit plus associée à une couleur de peau unique et universelle."

Le concours de Miss Inde est une véritable institution dans le pays, car pour certaines gagnantes, il s’agit d’un véritable tremplin. Les actrices Aishwarya Rai ou Priyanka Chopra, par exemple, ont été couronnées Miss avant de commencer leur carrière cinématographique.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.