Accéder au contenu principal
REPORTAGE

75e anniversaire du Débarquement : des passionnés font revivre le Jour J

Des reconstitueurs de l'association "Les aigles verts" rassemblés à Vierville-sur-Mer.
Des reconstitueurs de l'association "Les aigles verts" rassemblés à Vierville-sur-Mer. Stéphanie Trouillard, France 24

À l'occasion du 75e anniversaire du Débarquement, des passionnés de la Seconde Guerre mondiale se rassemblent en Normandie. Habillés en costume d'époque, ces reconstitueurs font revivre cette période de l'histoire. Galerie de portraits.

PUBLICITÉ

Jeudi 6 juin, plusieurs grands dirigeants internationaux se retrouveront en Normandie à l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement. Des inconnus feront aussi le voyage. Venus des quatre coins de la France et même de l'Europe, ils se rassemblent dans des camps de reconstitueurs organisés un peu partout sur la côte normande. À Vierville-sur-Mer, non loin d’Omaha Beach, ils se sont donné rendez-vous au musée D-Day Omaha. Habillés en soldats américains ou en civils français, chacun a des motivations différentes, mais tous veulent entretenir la mémoire de la Libération.

  • Yvan, civil français
Stéphanie Trouillard, France 24

"Nous faisons partie de l’association des Aigles verts, créée en 2015. Nous sommes une quinzaine et nous venons d’un peu partout, de Rouen, de Caen et même de Paris. Nous avons fait toutes sortes d’époque avant, du médiéval, de l’Antique et même du XVIIIe siècle. Finalement, nous avons décidé de nous concentrer sur la Seconde Guerre mondiale. C’est une période qui touche le plus grand nombre de gens car elle est la plus proche de nous. C’est une passion pour l’histoire vivante. Cela permet de sortir du cadre de la littérature ou du cinéma. Nous participons aux commémorations à travers des présentations dynamiques. Aujourd’hui, je suis en civil français, mais nous faisons aussi des soldats américains ou des allemands. Le but étant de faire le plus large possible dans une optique pédagogique."

  • Christelle, civile française
Stéphanie Trouillard, France 24

"Je suis passionnée par l’histoire depuis l’enfance. C’est mon père qui m’a transmis le virus. Je me mets aussi bien en uniforme de l’armée allemande qu’en costume de civile française. L’important, pour moi, est de représenter les femmes car nous ne sommes pas beaucoup à le faire. Il y a eu des infirmières, des reporters, des femmes soldats, etc. Pour moi, il s’agit avant tout d’un devoir de mémoire. C’est une manière d’honorer les hommes et les femmes qui se sont battus pour nous. En nous voyant, cela touche les gens."

  • Sandrine et Thierry, civile française et soldat américain
Stéphanie Trouillard, France 24

"Nous avons créé en 2010 une association appelée "Mémoire d’Omaha Beach 44". Nous sommes des collectionneurs depuis plus de 20 ans. Originaires de la région de Caen, nous avons baigné dans cette histoire depuis l’enfance. Au départ, il y avait juste les trois frères, puis les conjoints et les enfants nous ont rejoints. Nous aimons transmettre aux autres et allons passer toute la semaine en Normandie. À travers des objets, nous expliquons aux gens comment leurs ancêtres vivaient à l’époque. Nous interrogeons des personnes âgées et puis nous réutilisons leurs histoires. Il ne faut pas oublier que les civils aussi ont été particulièrement touchés par la guerre."

  • Julien, parachutiste américain
Stéphanie Trouillard, France 24

"Je suis en parachutiste américain de la 101st Airborne. Je suis originaire d’une commune dans la Sarthe qui a été libérée par l’armée américaine. Mes grands-parents m’en parlaient beaucoup, cela m’a donné envie d’en faire une tenue. Ce sont eux qui m’ont incité à porter cet uniforme américain, car pour eux, c'était plus difficile de parler de ce qui s’était passé pour les Français. Je ne pouvais pas rater le 75e anniversaire, et je resterai en Normandie pendant 10 jours. Cela permet de faire de belles rencontres. Je ressens de la fierté, surtout quand un vétéran me serre la main. Il faut en profiter tant qu’ils sont encore présents aux commémorations."

  • Agnès, Maryline et Gilles, civiles françaises et aviateur américain

Stéphanie Trouillard, France 24

"Nous avons fait le déplacement en famille depuis Bougival, en région parisienne. Nous sommes tous les trois passionnés d’histoire. Nos grands-parents étaient dans une ferme à Falaise le jour du Débarquement. Ils en parlaient beaucoup lors des réunions familiales. Nous venons donc tous les 6 juin depuis une quinzaine d’années. En tenue, nous vivons l’événement autrement, nous sommes vraiment immergés. Cela permet de parler à des gens du monde entier. Nous avons aussi une sorte de responsabilité : nous faisons très attention à nos tenues, il faut qu’elles soient historiquement correctes. Nous les achetons dans des brocantes ou des gens nous donnent des vêtements. Ils sont contents car cela les fait revivre une seconde fois. Quand nous croisons des anciens vétérans, nous voyons dans leurs yeux que cela les remue."

  • Malcom, soldat américain
Stéphanie Trouillard, France 24

"Avec une association de reconstitueurs, nous sommes venus de Londres. Nous sommes présents tous les cinq ans pour les grandes commémorations. Je porte un uniforme de la 29e division d’infanterie américaine. Nous voulons nous souvenir car tous nos parents ont vécu cette guerre. En Angleterre, nous n’avons pas vécu l’Occupation, mais l’accueil que nous recevons en France est incroyable. Il est important de continuer pour que les jeunes se souviennent. Mais pour cela, il faut être impeccable, il ne s’agit pas seulement de porter un uniforme kaki, le moindre détail compte. Je ressens un immense respect pour ceux qui ont débarqué ici en 1944. Nous avons été nous recueillir au cimetière américain de Colleville-sur-Mer et nous allons participer dans les prochains jours à plusieurs parades."

  • Christian, Fabricio, Marco et Mattia, soldats américains et britanniques

Stéphanie Trouillard, France 24

"Nous venons de Bologne, en Italie. Nous sommes une vingtaine à avoir fait le déplacement pour la première fois en Normandie. Nous sommes en policier militaire, en infirmier ou encore en soldat de l’infanterie. Nous sommes Italiens, mais nous sommes passionnés par l’histoire du Débarquement en Normandie. Dans notre association, nous portons toutes sortes d’uniformes de la Seconde Guerre mondiale. Nous aimons particulièrement les histoires locales. Nous avons un profond respect pour les soldats qui sont morts pour notre liberté."

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.