Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : les dix stars à suivre

Amandine Henry, l'une des stars de l'équipe de France, lors du Mondial-2019.
Amandine Henry, l'une des stars de l'équipe de France, lors du Mondial-2019. Gonzalo Fuentes, Reuters

La Coupe du monde féminine de football débute le 7 juin. Pendant un mois, les meilleures joueuses de la planète vont s'affronter. Découvrez les principales stars des différentes sélections.

PUBLICITÉ

La France va vibrer pendant un mois au rythme des matches du Mondial féminin de football, du vendredi 7 juin au dimanche 7 juillet. Même si elles sont moins connues que leurs homologues masculins, les footballeuses comptent aussi de nombreuses stars dans leurs rangs. Tour d'horizon des vedettes de la planète foot qui participent à cette Coupe du monde.

  • Megan Rapinoe (États-Unis)
Jason Connolly, AFP

À 33 ans, l'Américaine Megan Rapinoe est l'un des plus grands noms du football féminin. Championne du monde en titre avec sa sélection, elle espère bien soulever de nouveau le trophée en France. Un pays qu'elle connaît bien, puisqu'elle a été championne de France avec l'Olympique lyonnais en 2013 et 2014. Elle compte aussi dans son riche palmarès une médaille d'or décrochée aux Jeux olympiques de 2012 à Londres. Sportive engagée, la joueuse du Seattle Reign FC refuse désormais de chanter l'hymne américain avant les matches pour protester contre les inégalités dans son pays et contre la politique de l'administration Trump.

  • Alex Morgan (États-Unis)
USA TODAY USPW, Reuters

L'Américaine Alex Morgan est elle aussi déjà passée par la France. L'attaquante a joué une saison avec l'Olympique lyonnais avec qui elle a décroché un titre de championne de France, une coupe de France et une Ligue des champions en 2017. Visage emblématique de la sélection des États-Unis, la joueuse du Pride d'Orlando est devenue en 2015 la première femme à figurer sur la couverture du jeu vidéo FIFA (FIFA 16). Elle a même joué son propre rôle dans un film sorti en 2018, "Alex & Me". Elle aussi très engagée, avec ses coéquipières américaines, elle a porté plainte contre la Fédération américaine pour discrimination en termes de salaires et de conditions de travail

  • Amandine Henry (France)
Franck Fife, AFP

Après deux saisons passés aux États-Unis au sein du club de Portland, Amandine Henry connaît bien les stars américaines. Revenue en France, elle fait les beaux jours de l'Olympique lyonnais avec qui elle vient de remporter un 11e titre de championne de France. À 29 ans, la milieu de terrain et capitaine est également l'arme fatale des Bleues. Après avoir gagné le Ballon d'argent lors du dernier mondial en 2015, récompensant la deuxième meilleure joueuse de la compétition, elle espère enfin permettre à l'équipe de France de décrocher un premier titre dans son pays et dans son stade de Lyon, où se jouera la finale.

  • Eugénie Le Sommer (France)
Anne-Christine Poujoulat, AFP

Meilleure buteuse de l'équipe de France en activité avec 74 réalisations, Eugénie Le Sommer est une machine à scorer. À la vitesse grand V, elle se rapproche du record de la légende Marinette Pichon (81 buts). Avec son club de Lyon, la Bretonne est aussi très prolifique, avec 257 buts à son compteur et un palmarès impressionnant : neuf championnats de France, sept coupes de France et six Ligues des champions. Il ne lui reste plus qu'à compléter son CV avec un titre en sélection nationale.

  • Marta (Brésil)
Jamie Squire, AFP

Marta Vieira da Silva, plus connue sous le nom de Marta, est considérée comme l'une des meilleures joueuses de l'histoire. L'attaquante a en effet été sacrée six fois meilleure footballeuse de l'année par la FIFA en 2006, 2007, 2008, 2009 2010 et 2018. Après avoir passé une grande partie de sa carrière en Suède, la joueuse de 33 ans évolue depuis trois ans au Pride d'Orlando. Après avoir été finaliste du mondial en 2007 et deux fois médaillée d'argent aux JO de 2004 et 2008, cette Coupe du monde est peut-être sa dernière chance de terminer sur la première marche avec la sélection brésilienne.

  • Christine Sinclair (Canada)
Ueslei Marcelino, Reuters

Christine Sinclair est la meilleure buteuse et joueuse canadienne sans distinction de genre, et cela fait déjà près de 20 ans qu'elle fait le bonheur de sa sélection nationale. Elle a participé aux Jeux olympiques à deux reprises et remporté une médaille de bronze à Londres en 2012, où elle a même eu l'honneur de porter le drapeau du Canada lors de la cérémonie de clôture. À 36 ans, l'attaquante du Portland FC à l'occasion de rentrer un peu plus dans la légende lors du Mondial-2019, le quatrième auquel elle participe. Elle n'est en effet qu'à quatre buts (180) du record mondial de buts marqués en sélection, détenu par l'Américaine désormais retraitée Abby Wambach (184).

  • Dzsenifer Marozsán (Allemagne)
Luis Acosta, AFP

Pour la deuxième saison consécutive, Dzsenifer Marozsán a été élue meilleure joueuse du championnat de France. Après sept saisons passées à Francfort - et une Ligue des champions - la milieu de terrain allemande porte les couleurs de l'Olympique lyonnais depuis 2016, avec qui elle enchaîne les titres, dont trois Ligue des champions. En sélection, elle collectionne aussi les trophées : championne d'Europe en 2013, elle a également décroché l'or olympique aux Jeux de Rio en 2016. Pour le Mondial-2019, Dzsenifer Marozsán et l'équipe allemande font partie des grandes favorites.

  • Saki Kumagai (Japon)
Elsa, AFP

Discrète, Saki Kumagai est pourtant l'une des joueuses les plus titrées évoluant dans le championnat de France. La défenseuse japonaise de l'Olympique lyonnais, 28 ans, compte avec sa sélection un titre de championne du monde (2011), de vice-championne du monde (2015), une médaille d'argent aux JO de 2012 et une Coupe d'Asie en 2018. Plus bien sûr six championnats de France, cinq Coupes de France et quatre Ligue des champions avec l'OL. Capitaine de la sélection japonaise, elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et espère peut-être inscrire, comme en 2011, le tir au but victorieux en finale de la Coupe du monde.

  • Lieke Martens (Pays-Bas)
John Thys, AFP

Championne d'Europe avec les Pays-Bas en 2017, meilleure joueuse de la compétition et meilleure joueuse Fifa de l'année, Lieke Martens ne cesse de progresser. Elle a déjà une carrière bien remplie, qui l'a menée en Belgique, en Allemagne, en Suède, puis en Espagne depuis deux ans. L'attaquante du FC Barcelone de 26 ans, finaliste de la dernière Ligue des champions, est l'une des nouvelles stars du football et s'affiche dans des publicités aux côtés de son idole Lionel Messi ou de David Beckham.

  • Sam Kerr (Australie)
Harry How, AFP

À 25 ans, Sam Kerr pourrait être l'une des grandes attractions du Mondial-2019. L'Australienne, qui évolue au Red Stars de Chicago, a été classée 5e lors du classement du premier Ballon d'Or féminin en 2018. La meilleure buteuse de l’histoire du championnat américain, la première à dépasser la barre des 50 réalisations, est l'étoile montante du foot féminin et attire les regards des plus grands clubs, notamment celui du Paris Saint-Germain, vice-champion de France.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.