Accéder au contenu principal

Basket: Monaco retourne en finale

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Monaco jouera pour la deuxième année d'affilée la finale du Championnat de France de basket grâce à sa victoire, la troisième en trois matches, jeudi à Dijon 81 à 78.

Les Monégasques, finalistes l'an passé, affronteront pour le titre Villeurbanne ou Nanterre. L'ASVEL mène 2 à 0 avant le troisième match vendredi dans les Hauts-de-Seine.

La Roca Team boucle la série de demi-finale 3 à 0, après ses deux succès en Principauté. Elle confirme la forme étincelante qu'elle tient depuis l'arrivée de l'entraîneur serbe Sasa Obradovic fin février. L'équipe, qui avait déjà balayé Limoges en quarts de finale en deux manches, reste sur 22 victoires en 23 matches.

Les Dijonnais, très difficiles à battre cette saison dans leur salle, ont bien cru qu'ils allaient s'accorder un sursis dans le sillage de leur meneur américain David Holston, MVP de la saison (17 ponts), lorsqu'ils ont mené de 11 longueurs après le premier quart-temps (25-14). Mais Monaco est revenu pendant le troisième et a fini par s'imposer dans un "money time" à suspense.

"Je suis fier de nous. Dans l'adversité, on a su rester confiant. Le public était là pour les pousser, mais on savait qu'on allait repasser devant. Si on est en finale, ce n'est pas pour faire de la figuration", a déclaré au micro de RMC Sports l'arrière Yakuba Ouattara, le meilleur Monégasque depuis le début des play-offs, auteur de 15 points, dont 11 en seconde période.

Le pivot bosnien Elmedin Kikanovic (15 points) et le duo d'extérieurs américains Dee Bost et Lazeric Jones (14 et 13 points) ont été les autres grands artisans du succès monégasque, avec l'Ukrainien Seryi Gladyr (13 points).

Vainqueur des trois précédentes saisons régulières, Monaco avait toujours craqué en play-offs. L'an passé, il avait échoué contre toute attente en finale contre Le Mans au cinquième match décisif. Cette saison, c'est Villeurbanne qui porte l'étiquette de favori après sa "pole position" de la première phase.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.