Accéder au contenu principal
Express Orient

Irak : à Mossoul, les habitants souffrent de perte d'audition

Près de deux ans après la libération de Mossoul, en Irak, les avions et les armes se sont tus dans la ville que l’organisation État islamique considérait comme "la capitale de son califat". Mais après trois années de combats incessants, avec ses tirs, bombardements et explosions multiples, des milliers d'habitants ont toujours les oreilles qui sifflent ou vivent, plongés dans un profond silence. Les explications de Nina Masson.

Publicité

Également au sommaire de cette émission, le débat fait rage autour des Français condamnés à mort en Irak pour appartenance l’organisation État islamique. La France se trouve devant un paradoxe : elle ne veut pas juger ses ressortissants en France, mais elle est opposée par principe à la peine capitale...

Enfin, dans le village syrien de Maaloula, la langue du Christ, l'araméen, est menacée d'extinction. Seulement 20% de la population parle encore cette langue antique. Des habitants qui ont tous plus de 60 ans.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.