Accéder au contenu principal

Accord sur l'immigration : Trump suspend les taxes douanières sur les produits mexicains

Les camions méxicains de marchandises attendent au poste frontière de Otay, à Tijuana, le 7 juin 2019.
Les camions méxicains de marchandises attendent au poste frontière de Otay, à Tijuana, le 7 juin 2019. Jorge Duenes, Reuters

Les États-Unis et le Mexique sont parvenus à un accord sur l'immigration vendredi. Donald Trump a ainsi levé la menace de droits de douane sur les produits mexicains, qui devaient prendre effet lundi.

PUBLICITÉ

"Les États-Unis sont parvenus à un accord signé avec le Mexique. Les tarifs douaniers prévus pour être appliqués lundi par les États-Unis, contre le Mexique, sont donc suspendus indéfiniment", a indiqué le président Donald Trump sur Twitter dans la soirée du vendredi 7 juin.

Il a ajouté que Mexico allait prendre "des mesures fortes pour endiguer le flux migratoire" traversant son pays à destination de la frontière sud des États-Unis où la police et la douane se disent débordées par le nombre des arrivées.

Son homologue mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a rapidement salué cet accord, également sur Twitter : "Grâce au soutien de tous les Mexicains, nous avons pu éviter l'imposition de droits de douane sur les produits mexicains exportés aux États-Unis".

Son ministre des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, avait entamé mercredi à Washington les négociations avec plusieurs représentants de la diplomatie américaine. Elles ont finalement abouti vendredi soir après plus de douze heures d'échanges entre les murs du département d'État américain.

"Mesures sans précédent"

Le Mexique va prendre des "mesures sans précédent" pour lutter contre l'immigration clandestine, ont affirmé les deux pays dans une déclaration commune.

"Le déploiement de sa Garde nationale à travers le Mexique, en priorité à sa frontière sud", figure parmi ces mesures, précise la déclaration. Le chiffre de 6 000 hommes annoncé jeudi par Mexico n'y figure pas explicitement.

Les précisions de notre correspondant à Washington, Matthieu Mabin

"Le Mexique va aussi prendre des mesures décisives pour démanteler les organisations de passeurs et de trafiquants, ainsi que leurs réseaux illicites de transport et de financement", selon ce texte.

Les États-Unis estiment que le Mexique n'en fait pas suffisamment pour contrôler sa frontière avec le Guatemala, au sud de son territoire, et qu'il a laissé se développer sur son sol des réseaux qui acheminent les migrants vers les États-Unis.

Donald Trump menaçait d'appliquer dès lundi des droits de douane de 5 % sur tous les produits mexicains, qui auraient pu augmenter progressivement jusqu'à 25 % le 1er octobre, si son voisin du Sud ne s'engageait pas à prendre des mesures suffisantes contre l'immigration clandestine.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.