Accéder au contenu principal

Mondial-2019 féminin : les Bleues savourent un élan populaire "historique"

Une partie de l'équipe française de football féminin célébrant un but pendant le match d'ouverture du Mondial-2019 face à la Corée du sud, le 7 juin 2019, au Parc des princes à Paris.
Une partie de l'équipe française de football féminin célébrant un but pendant le match d'ouverture du Mondial-2019 face à la Corée du sud, le 7 juin 2019, au Parc des princes à Paris. Lionel Bonaventure, AFP

La France a réussi le lancement du Mondial féminin de football vendredi. En plus de la victoire impériale des Bleues contre la Corée du Sud (4-0), le match d’ouverture a établi un record d’audience "historique". L’engouement populaire prend.

Publicité

Un nombre historique de téléspectateurs a suivi la victoire des Bleues contre la Corée du sud (4-0) vendredi 7 juin lors du match d’ouverture du Mondial féminin en France, en plus du fort engouement populaire dans les tribunes et le succès des ventes des tickets pour les différentes rencontres.

Wendie Renard et ses coéquipières ne voulaient plus quitter la pelouse du Parc des Princes. Quelques secondes à peine après avoir surclassé leurs adversaires, les Bleues se sont jetées dans un tour d'honneur devant les 45 261 spectateurs sur place pour faire durer le plaisir jusqu'au bout.

Une telle communion entre le public français et son équipe féminine de football est inédite. Au niveau des audiences TV, les Bleues ont établi vendredi soir un "record historique" pour la discipline, avec près de 11 millions de téléspectateurs : 9,8 millions sur TF1 et 826 000 sur la chaîne cryptée Canal+, selon des données de Médiamétrie diffusées samedi 8 juin.

D'après la société de mesure d'audience, ces quelque 10 millions de téléspectateurs en clair ont donné à TF1 une part d'audience (pda) considérable, de 44,3 %.

À titre de comparaison, le premier match de l'équipe de France masculine lors du Mondial 2018, disputé un samedi à la mi-journée, avait rassemblé 12,59 millions de téléspectateurs. La dynamique populaire semble lancée.

"Franchement, personne ne revient de ce chiffre-là. Il y a un vrai élan de sympathie, un vrai élan de fraîcheur, s'exclame Didier Quillot, directeur général de la Ligue française de football professionnel masculine. C'est un public familial, et dans le stade où j'étais [vendredi] soir, et devant les écrans de télévision."

"Je crois que [les spectateurs] reviendront en nombre pour les prochains matchs", a abondé Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), en marge de l'assemblée fédérale de l'instance à Paris. "C'est exceptionnel. Je ne pensais pas que [vendredi] soir, il y aurait autant de monde devant les écrans, non seulement français, mais également européens. Je crois que c'est un record pour un match féminin. En Europe, c'est 40 millions de téléspectateurs."

"Largement au-dessus de nos prévisions"

"Les médias jouent un rôle important. Le nombre d'images, de reportages passés depuis un mois nous aident énormément. C'est bien évident que, quand ce sont des compétitions confidentielles, personne ne sait. Là, [ce sont] tous les médias... Je n'en ai jamais vu autant pour les filles, et même pour les garçons", a savouré M. Le Graët.

Des stations radios à la presse généraliste régionale et internationale, la grande majorité des médias ont consacré une large part à l'événement. La tribune presse du Parc des Princes n'était pas aussi remplie depuis le 8e de finale de Ligue des champions contre Manchester United, selon les journalistes de l’AFP.

La Fifa et son président Gianni Infantino sont rassurés. Ils avaient fixé l'objectif "du milliard de téléspectateurs" cumulés pour cette édition, alors que le Mondial-2015 au Canada en avait réuni "750 millions".

Au niveau des affluences, près d'un million de billets ont été écoulés pour les 52 matches de la compétition, qui se déroulera dans neuf villes hôtes : Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes.

"On est à 16 [matches à] guichets fermés sur l'ensemble de la compétition. On a dépassé largement le nombre de billets prévus. Les stades sont presque tous pleins, à part quelques affiches un peu difficiles par rapport à la population. On est très largement au-dessus de nos prévisions", s'est félicité Noël Le Graët.

Avec l’AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.