Accéder au contenu principal

Roland-Garros 2019 : grande première pour Barty, sacrée face à Vondrousova

Ashleigh Barty, victorieuse en finale de Roland-Garros 2019.
Ashleigh Barty, victorieuse en finale de Roland-Garros 2019. Pierre René-Worms, FMM

Victorieuse d'une finale à sens unique, l'Australienne Ashleigh Barty a décroché le premier titre en Grand Chelem de sa carrière. En face, vraisemblablement dépassée par l'enjeu, la Tchèque Marketa Vondrousova n'a rien pu faire.

Publicité

envoyé spécial France 24 à Roland-Garros.

La Tchèque Marketa Vondrousova ne gardera probablement pas un très bon souvenir de sa toute première finale en Grand Chelem. Sur la terre battue de Roland-Garros, la sensation de cette quinzaine a soudainement fait ses 19 printemps face à l'Australienne Ashleigh Barty (23 ans). Et la sanction a été immédiate : deux sets secs (6-1, 6-3) et un peu plus d'une heure de jeu ont suffi à Barty pour aller décrocher le plus beau succès de sa jeune carrière.

À la différence de son adversaire, l'Australienne a parfaitement abordé sa finale, en pliant le suspense du premier set en moins d'un quart d'heure. Après 13 minutes de jeu, elle menait déjà 4 jeux à 0, avec deux breaks en poche. Et malgré une petite crispation ensuite, elle a déroulé et empoché la première manche en 26 minutes (6-1).

Barty très au-dessus

La deuxième manche aurait pu permettre à Vondrousova de prendre un nouveau départ… Mais face à une Barty accrocheuse, elle a de nouveau lâché son service d'entrée. Une aubaine dont a pleinement profité l'Australienne en confirmant son break dans la foulée (2-0).

Puis, après avoir écarté plusieurs balles de break, Vondrousova est enfin parvenue à remporter son premier jeu de service, recollant à 2-1. Une respiration toutefois brève, puisque Barty, intraîtable, n'a jamais faibli sur sa mise en jeu, pour conclure tout en solidité cette finale qui ne restera pas dans les annales du tournoi. Pas vraiment brillant, mais amplement suffisant pour qu'elle devienne la première Australienne à triompher aux internationaux de France depuis Margaret Court en 1973. Et la neuvième joueuse différente à soulever la prestigieuse coupe Suzanne-Lenglen au cours des dix dernières éditions.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.