Accéder au contenu principal

Sixième meurtre de journaliste au Mexique depuis le début de l'année

Un homme passant, le 1er juin 2018, à Mexico, devant des portraits de journalistes mexicains assassinés.
Un homme passant, le 1er juin 2018, à Mexico, devant des portraits de journalistes mexicains assassinés. Yuri Cortez, AFP

Un nouvel assassinat de journaliste a été perpétré mardi au Mexique. Avec plus d'une centaine de reporters tués depuis 2000, le Mexique est le troisième pays le plus dangereux au monde pour la presse, selon Reporters sans Frontières.

PUBLICITÉ

Une journaliste mexicaine, Norma Sarabia, a été assassinée, mardi 11 juin, dans le sud-est du Mexique, ce qui porte à six le nombre de journalistes tués dans ce pays depuis le début de l'année, ont rapporté les médias locaux.

Selon les premiers éléments disponibles, Norma Sarabia a été attaquée par deux individus armés circulant à moto, à proximité de son domicile dans la ville de Huimanguillo. Ses agresseurs ont réussi à prendre la fuite.

Norma Sarabia avait été correspondante du journal Tabasco Hoy pendant 15 ans et travaillait depuis quelque temps pour d'autres médias locaux, a indiqué le journal.

>> À voir : Au Mexique, quand la rumeur tue

Le Mexique est le troisième pays le plus dangereux du monde pour la presse après la Syrie et l'Afghanistan, avec plus de 100 journalistes tués depuis 2000, selon Reporters sans Frontières. En 2018, dix journalistes ont été assassinés dans différentes régions du pays. La grande majorité de ces assassinats restent impunis.

En mai, un journaliste a été tué sur la côte caraïbe mexicaine. Le corps de Francisco Romero Diaz, qui bénéficiait du système de protection des journalistes et travaillait pour des médias locaux, avait été découvert dans la cité balnéaire de Playa del Carmen.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.