Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : l'Olympique Lyonnais, le vivier des Bleues

L'Olympique Lyonnais célèbre son titre de championne d'Europe.
L'Olympique Lyonnais célèbre son titre de championne d'Europe. Capture France 24

Une partie des joueuses de l'équipe de France qui participe au Mondial féminine a été formée à Lyon. Le centre de formation de l'Olympique Lyonnais mêle à la fois excellence et bienveillance.

Publicité

Les Lyonnaises règnent sur l'Europe. Elles ont remporté en mai 2019 la Ligue des champions pour la quatrième année consécutive.

Pour certaines d'entre elles, tout a commencé sur les terrains de l'académie du club, un centre de formation unique en son genre dans l'Hexagone. C'est ici que le football féminin professionnel a en quelque sorte vu le jour en France.

"Il y a vraiment ce projet de la part du président, Jean-Michel Aulas, d'avoir une académie mixte et d'avoir deux académies très performantes. On a pu le voir chez les garçons, de grands noms en sont sortis, mais aussi chez les filles. Je pense notamment à Wendie Renard et Amel Majri, qui font partie de ces joueuses issues de l'Académie OL. C'est un rôle très important, car cette académie fait rêver tous les jeunes Français", explique Camille Abily, ancienne joueuse du club et présidente de la Fondation Olympique Lyonnais.

Camille Abily a porté pendant dix ans les couleurs de Lyon et a disputé deux Coupes du monde avec les Bleus. Apres avoir mis un terme à sa carrière, il y a tout juste un an, elle a décidé de prendre une part active dans la formation des jeunes de l'Académie lyonnaise.

Technique, balle au pied, perfectionnement tactique, c'est la culture de la victoire qui est enseigné ici. Avec un objectif à terme : en intégrer le maximum au sein de l'effectif professionnel. Comme le décrit Théo Rivrin, entraîneur des moins de 19 ans de l'Olympique Lyonnais : "Il y a à la fois un objectif qui est collectif et qui est de bien figurer dans le championnat et si possible de le remporter et il y a l'objectif qui est un peu plus individuel à chaque joueuse, c'est de les emmener le plus haut possible et pour les meilleures vers le groupe professionnel".

"Ils sont plus impressionnés"

Dans ce centre de formation, tout a été mis en œuvre pour créer un esprit familial. Les joueuses, vivent, étudient et s'entraînent ensemble. Pourtant, cela n'a pas toujours été facile pour elles. Les mentalités ont beau avoir évolué, certaines ont tout de même subi des moqueries concernant leur passion pour le ballon rond.

"Au lycée, on a des commentaires positifs. On voit maintenant à la télévision que les filles ont un bon niveau surtout la D1 féminine qui commence à prendre de l'ampleur. Ils sont plus impressionnés", raconte Grace Kazadi, joueuse des moins de 19 ans de l'Olympique Lyonnais

L'Olympique Lyonnais dispose aujourd'hui du meilleur centre de formation national voire mondial. Une académie taillée pour le succès. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que Lyon a été choisi pour accueillir les demis et la finale du Mondial féminin organisé en France.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.