Algérie : le clan Bouteflika coupable expiatoire ?

Deux anciens Premiers ministres algériens interpellés et écroués à moins de 24h d'intervalle alors qu'ils étaient considérés comme des piliers du régime. Voilà une scène inimaginable en Algérie il y a encore quatre mois. C'est dire si le pays a changé depuis la chute d'Abdelaziz Bouteflika. Les manifestants maintiennent la pression et la justice fait rouler les têtes autrefois couronnées. Opération mains propres, règlements de comptes interne au pouvoir ou bien manipulation  de l'opinion ?

Publicité

Une émission préparée par Laure Fourquet, Flore Simon et Morgane Minair.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine