Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : la Suède et les États-Unis en route pour les 8es de finale

La Suédoise Linda Sembrant célèbre son but, marqué à la sixième minute, avec ses coéquipières pendant le match face à la Thaïlande, au stade de Nice le 16 juin.
La Suédoise Linda Sembrant célèbre son but, marqué à la sixième minute, avec ses coéquipières pendant le match face à la Thaïlande, au stade de Nice le 16 juin. Éric Gaillard, Reuters

Les Suédoises se sont imposées face à la Thaïlande 5-1, dimanche, se qualifiant pour les huitièmes de finale. Les Américaines, dominatrices depuis le début du tournoi, en ont fait de même avec une victoire face au Chili 3-0.

PUBLICITÉ
  • La Suède corrige la Thaïlande (5-1)

La Suède s'offre les huitièmes de finale à l'issue de son match contre la Thaïlande, gagné 5-1 par les Scandinaves.

Au cours de la rencontre, qui a eu lieu dans un Allianz Riviera (Nice) très peu garni (9 354 spectateurs seulement pour 37 000 places), les joueuses en jaune ont eu le bon goût de varier les styles de buts en première période. Une tête sur corner de Linda Sembrant à la 6e minute de jeu, un crochet et un tir de près pour Kosovare Asllani à la 19e, et une frappe de Fridolina Rolfö juste avant la fin de la première période (42e).

Les Suédoises ont eu bien d'autres occasions, notamment avec la remuante Madelen Janogy qui a remplacé Rolfö à la pause et ont marqué en fin de match, à la 81e minute et à la toute fin du temps additionnel (90+6) par un pénalty pour une main de Natthakan Chinwong.

Après avoir été faites "fanny" d'une redoutable manière par les Américaines (13-0), les Thaïlandaises sont parvenues face à la Suède à sauver l'honneur avec un but marqué en toute fin de match (90+1) par la capitaine Kanjana Sungngoen. Ce ne sera pas suffisant, mais il reste un dernier match aux Thaïlandaises contre les débutantes Chiliennes pour ne pas rentrer entièrement bredouilles.

  • Les Américaines déroulent face au Chili (3-0)

Les championnes du monde américaines ont quant à elles facilement déroulé leur partition face au Chili, une victoire 3-0 qui les pousse en huitièmes de finale.

Désignée capitaine du jour, la n°10 américaine Carli Lloyd s'est offert un doublé pour l'histoire. Jamais, avant elle, une joueuse n'avait marqué lors de six matches d'affilée dans la compétition reine.

L'attaquante de 36 ans, devenue contre la Thaïlande la deuxième buteuse la plus âgée en Coupe du monde, est d'abord venue fouetter du pied gauche un ballon repoussé par la défense sud-américaine à la 11e minute, laissant sans réaction la très sollicitée Christiane Endler.

La joueuse du Sky Blue FC, qui a tiré sur le poteau dès l'entame du match (4e minute), a remis le couvert sur un corner repris de la tête (35e), sans que la gardienne du Paris SG ne puisse s'interposer.

Entre deux, c'est la tête smashée de Julie Ertz, une des quatre rescapées du match contre la Thaïlande, à la 26e minute, qui a trompé Endler. Une gardienne brillante malgré ces trois buts encaissés, la capitaine du Chili a multiplié les arrêts tout au long de la rencontre. Elle a d'ailleurs été élue meilleure joueuse du match.

Le choc entre la Team USA et la Suède, toutes deux qualifiées, ne sera pas sans enjeu, jeudi 20 juin au Havre, puisqu'il déterminera l'identité du leader du groupe F, et offrira un premier adversaire plus relevé aux Américaines, sans pitié avec la Thaïlande (13-0) pour leur entrée dans le tournoi.

    Avec AFP

    Cette page n'est pas disponible.

    Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.