Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : les Bleues peu inspirées face au Nigeria, mais victorieuses

Le pénalty transformé par Wendie Renard durant le match Nigeria - France, le 17 juin 2019.
Le pénalty transformé par Wendie Renard durant le match Nigeria - France, le 17 juin 2019. Franck Fife, AFP

Pour leur dernier match de poule et avec une équipe remodelée, les Françaises ont eu du mal à venir à bout du Nigeria à Rennes (0-1). Grâce à ce succès en demi-teinte, elles terminent cependant premières du groupe A.

Publicité

en direct du Roazhon Park de Rennes

Après deux succès tonitruants contre la Corée du Sud et la Norvège, les Françaises ont eu plus de difficultés, lundi 17 juin à Rennes, contre le Nigeria, dans un stade encore à guichets fermés. Elles ont réussi à s'imposer (0-1) au bout du suspens.

Déjà qualifiée pour les 8es de finale du Mondial, avant même le coup d'envoi de cette rencontre, la sélectionneuse Corinne Diacre avait décidé de faire quelques changements dans son effectif. Touchée contre la Norvège, Marion Torrent a été remplacée par Ève Périsset en défense. Charlotte Bilbault a pris la place d'Élise Bussaglia au milieu, tandis que Viviane Asseyi a été titularisée alors qu'Eugénie Le Sommer a été laissée au repos.

Dominatrices mais brouillonnes

Dès l'entame du match, les Bleues ont eu beau pousser, elles n'ont pas réussi à trouver la faille. Dominatrices dans le jeu mais brouillonnes, les Françaises n'ont pas su poser leur jeu et ont fait preuve d'un réel manque d'efficacité. Résultat, elles n'ont cadré aucun tir en première période. De leur côté, les Nigérianes, solides en défense, se sont positionnées en attente d'un contre favorable.

Le début de seconde période n'a pas été plus encourageant. Toujours en possession du ballon, l'équipe tricolore s'est révélée une nouvelle fois muette face au but. Pour tenter de débloquer la situation, Corinne Diacre a fait entrer Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani.

Ce n'est qu'à la 79e minute que les Bleues ont enfin ouvert le score après une situation rocambolesque. Un pénalty a été sifflé pour un accrochage de Ngozi Ebere sur Diani dans la surface, après intervention de l'assistance vidéo (VAR). La Nigériane a reçu un deuxième carton jaune et a été expulsée, tandis que Wendie Renard a tiré ce pénalty, mais n'a trouvé que le poteau droit. La gardienne nigériane a alors écopé d'un carton jaune pour avoir bougé trop tôt de sa ligne. Un nouveau pénalty a été accordé, après une seconde intervention de la VAR, et cette fois-ci il a bien été transformé par la défenseuse lyonnaise qui a trouvé la lucarne droite.

L'adversaire des 8es pas encore connu

Grâce à cette triste victoire qui ne manquera pas de faire parler après cette décision de l'arbitre et l'utilisation de la vidéo, les Françaises conservent la tête du groupe A avec neuf points. Elles joueront leur 8e de finale dimanche, au Havre, contre un adversaire qui n'est pas encore connu. Elles affronteront le 3e du groupe C, D ou E, avant d'éventuellement rencontrer sur leur chemin les États-Unis, championnes du monde en titre, en quarts de finale.

Dans l'autre rencontre du groupe, la Norvège a battu la Corée du Sud (1-2) et termine deuxième avec six points. Les Nigérianes se classent à la troisième place et conservent encore des chances de se qualifier en fonction des résultats des autres groupes si elles se positionnent dans les meilleures troisièmes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.