Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Ecologie et capitalisme, une alliance contre nature?"

France 24

Dans la presse, ce lundi 17 juin, les réactions, à l’étranger, aux nouvelles manifestations monstres à Hong Kong, hier. Des arrestations dans le milieu du dark Web en France. Un débat philosophique (et politique) sur la compatibilité entre écologie et capitalisme. Et du cricket (le sport, pas l’insecte).

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

Dans la presse, les réactions, à l’étranger, à la nouvelle manifestation-monstre, hier, à Hong-Kong pour le retrait définitif d’un projet de loi autorisant les extraditions vers la Chine.

Malgré la suspension du texte, malgré les excuses présentée hier soir par la cheffe du gouvernement Carrie Lam, les manifestants ne décolèrent pas, et leurs revendications vont maintenant bien au-delà du projet de loi. «Le printemps de Hong Kong» annonce Le Temps. D’après le quotidien suisse, «jamais Hongkong n'avait connu de mobilisation de cette ampleur, hormis peut-être lors de la répression de Tiananmen en 1989», ou lorsqu’en 2003, un demi-million de personnes avaient manifesté contre l'application de l'article 23 de la Constitution, qui proscrit «la subversion à l'encontre du gouvernement central». A l’époque, se souvient Le Temps, la mobilisation avait fait plier le gouvernement et contraint le chef de l'exécutif à démissionner. «Les jours de Carrie Lam semblent donc comptés», prédit le journal. Un scénario également par Le Figaro, qui rapporte que Pékin juge «calamiteuse» la gestion de Carrie Lam. D’après le journal français, les autorités chinoises estiment que la cheffe du gouvernement n’a pas suffisamment prévu les conséquences politiques de son projet, ni compris que la répression lancée la semaine dernière serait contre-productive. Selon Le Figaro, le président Xi Jinping aurait aussi été sensible aux inquiétudes de la communauté des affaires, vent debout contre un texte qui risque de nuire à la réputation de Hongkong comme place financière internationale et de faire fuir les investisseurs, à un moment où l’activité en Chine continentale connaît un ralentissement et où Pékin se livre à une guerre commerciale avec Washington. Bref, le moment serait mal choisi pour se livrer à une confrontation violente avec les protestataires et réveiller ainsi les fantômes du passé, comme le suggère le dessin de Schrank pour le quotidien britannique The Times, qui montre un manifestant dans le canon d’un char de la République populaire de Chine, comme lors du soulèvement de la place Tien AnMen.

Dans la presse française, la mise en examen, hier, de trois hommes suspectés d’être les animateurs de l’une des principales plates-formes du dark Web francophone - des sites inaccessibles pour le grand public. Le Monde rapporte que le forum French Deep Web-Market est soupçonné d’être un carrefour de la vente illégale de drogues, d’armes et de faux papiers - un réseau qui comptait, au début de ce mois, près de «5 800 utilisateurs, dont plus de 700 vendeurs», selon Le Figaro qui a dévoilé l’opération ayant conduit à ces arrestations, permises grâce à la surveillance entamée au début de 2018 par la cyberdouane, un service d’enquêtes de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières.

Le fléau des trafics… et le fléau des attaques contre l’environnement. Au menu de L’Humanité, le débat sur la compatibilité entre l’écologie et le capitalisme. En ce jour de début des épreuves du baccalauréat, qui commence avec l’épreuve philosophie, la question pourrait être l’objet d’une belle dissertation - elle donne en tout cas du grain à moudre à L’Humanité. Alors que les Verts ont le vent en poupe en Europe, le journal fait mine de se demander si «l’écologie peut se passer d’être anticapitaliste». La réponse, bien entendu, est dans la question, car pour l’Huma, la messe est dite: l’association entre capitalisme et écologie relève d’une «alliance contre nature», une alliance sacrilège que les écologistes français s’apprêteraient malgré tout à nouer, selon le journal, qui accuse Europe Ecologie Les Verts et son patron Yannick Jadot, qui refusent de s’allier avec les partis de gauche, de s’être convertis au «greenwashing», «le maquillage vert, sous lequel se dissimule(raient) les choix de profits maximums des multinationales» - «alors que des centaines de milliers de jeunes revendiquent un changement de société pour sauvegarder la planète», et «que les mouvements sociaux refusent, eux, d’opposer fins de mois et fin du monde».

On ne se quitte pas là-dessus. Voici autre question, pourquoi pas, pour les bacheliers: le sport est-il un outil de réconciliation ou une démonstration de forc? L’Inde et le Pakistan se sont affrontés hier, à Manchester, en Angleterre, dans le cadre de la coupe du monde de cricket - un match historique entre deux nations régulièrement en conflit qui s’est soldé par la large victoire des Indiens, d’après The Hindu. Les Pakistanais, eux, se consoleront peut-être en jetant un cil à Gulf News, qui rapporte que le ministre de l’information d’une province s’est fait filmer, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse retransmise en direct via Facebook live, par un apprenti journaliste qui avait activé par mégarde le filtre «visages, oreilles et moustaches de chat». Le résultat est du plus bel effet…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.