Accéder au contenu principal

Au Royaume-Uni, Boris Johnson confirme son avance pour succéder à Theresa May

Boris Johnson quitte son domicile de Londres, le 18 juin 2019.
Boris Johnson quitte son domicile de Londres, le 18 juin 2019. Henry Nicholls, Reuters

Boris Johnson a conforté, mardi, son avance dans la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May en terminant largement en tête du deuxième tour. Il ne reste plus que cinq candidats.

PUBLICITÉ

L'ancien secrétaire au Foreign Office Boris Johnson a obtenu 126 voix, mardi 18 juin, au deuxième tour de scrutin pour élire un successeur à Theresa May à la tête du Parti conservateur britannique. L'actuel chef de la diplomatie britannique, Jeremy Hunt, s'est classé deuxième avec 46 voix.

En troisième position arrive le secrétaire à l'Environnement, Michael Gove, avec 41 voix. Rory Stewart, ministre du Développement international, pointe à la quatrième place avec 37 suffrages et le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid, est cinquième avec 33 voix – seuil minimal pour se maintenir.

>> À lire : Qui sont les candidats à la succession de Theresa May ?

Un seul candidat est éliminé : il s'agit de l'ex-ministre chargé du Brexit Dominic Raab, qui n'a recueilli que 30 voix sur 313 députés conservateurs appelés à se prononcer.

Le processus de désignation du futur dirigeant britannique se déroule dans un premier temps par une série de votes au niveau du groupe parlementaire du parti Tory.

Les deux derniers candidats encore en lice seront départagés par les 160 000 adhérents du parti, via un vote par correspondance, pour un résultat attendu dans la semaine du 22 juillet. Le nouveau chef du Parti conservateur succédera alors à Theresa May à la tête du gouvernement britannique.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.