Accéder au contenu principal

En Turquie, 151 personnes condamnées à la prison à vie dans le procès du putch manqué de 2016

L'ancien chef de l'armée de l'air, Akin Öztürk, arrive au tribunal de Sincan, en août 2017.
L'ancien chef de l'armée de l'air, Akin Öztürk, arrive au tribunal de Sincan, en août 2017. Adem Altan, AFP (archives)

Un tribunal turc a condamné jeudi à la prison à vie 151 personnes dans le cadre de l'un des principaux procès du putsch manqué de 2016. Le cas du prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'en être le cerveau, a été dissocié.

PUBLICITÉ

C'est l'un des principaux procès portant sur la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016 en Turquie. La justice turque a prononcé, jeudi 20 juin, des peines de prison à vie pour 151 personnes, dont 128 ont reçu des peines de prison à vie aggravées et 23 des peines de prison à vie, notamment pour "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel", assassinat et tentative d'assassinat, a rapporté l'agence privée DHA. Au total, 224 personnes, dont une vingtaine d'anciens généraux, étaient jugées.

Parmi elles figurent un ancien chef de l'armée de l'air, Akin Öztürk, et l'ex-aide de camp de Recep Tayyip Erdogan, Ali Yazici.

Fethullah Gülen dément toute responsabilité

Pendant que le juge énonçait les peines des accusés à l'intérieur du tribunal, les policiers à l'extérieur s'efforçaient de maintenir le calme alors que des bagarres éclataient dans la foule. L'audience se tenait dans la prison de Sincan, près d'Ankara, où une immense salle a été construite spécialement pour accueillir les procès géants liés au putsch manqué.

La décision du tribunal concernant le reste des accusés n'était pas connue dans l'immédiat. Les dossiers de 13 accusés, dont le prédicateur Fethullah Gülen accusé par Ankara d'être le cerveau du putsch manqué, ont été dissociés.

Les autorités turques imputent la tentative de renverser le président Erdogan à son ancien allié Fethullah Gülen, installé aux États-Unis depuis une vingtaine d'années. L'intéressé, dont Ankara n'a de cesse de demander l'extradition, dément tout rôle dans le putsch manqué. Le putsch avait fait près de 250 morts, sans compter les putschistes, et des milliers de blessés.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.