Accéder au contenu principal

En Éthiopie, le général responsable du putsch manqué a été tué

Un homme lisant les portaits d'Ambachew Mekonen (g), tué, et du général Sere Mekonen, dans le journal The reporter du 24 juin 2019.
Un homme lisant les portaits d'Ambachew Mekonen (g), tué, et du général Sere Mekonen, dans le journal The reporter du 24 juin 2019. Eduardo Soteras, AFP

Le général éthiopien Asaminew Tsige, chef de la sécurité de la région Amhara, accusé par Addis-Abeba d'être le cerveau des deux attaques qui ont fait quatre morts samedi, a été tué.

Publicité

Le chef de la sécurité de la région Amhara, le général Asaminew Tsige, considéré comme responsable des deux attaques samedi ayant coûté la vie au chef de l'état-major de l'armée éthiopienne et de hauts responsables régionaux, a été tué lundi 24 juin, a annoncé la télévision EBC, proche du pouvoir.

Addis-Abeba accuse le général Asaminew Tsige d'être le cerveau des attaques menées samedi soir, qui ont fait quatre morts, dont le président de l'État d'Amhara, Ambachew Mekonnen.

La chaîne de télévision a précisé lors d'un bulletin d'information que le général Asaminew, "qui était en fuite depuis le coup d'État manqué de ce week-end, a été tué par balles dans le quartier Zenzelma de Bahir Dar", ville du nord-ouest de l'Éthiopie.

"Les principaux protagonistes à l'origine du putsch avorté sont toujours en fuite et les forces de sécurité les pourchassent", a en outre déclaré le porte-parole du gouvernement, Negussu Tilahun.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.