Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : les affiches des quarts de finale

Amandine Henry, la capitaine de l'équipe de France et Morgane Rapinoe, celle des Etats-Unis seront opposées en quart de finale.
Amandine Henry, la capitaine de l'équipe de France et Morgane Rapinoe, celle des Etats-Unis seront opposées en quart de finale. AFP

Tous les qualifiés pour les quart de finale du Mondial sont désormais connus. Comme attendu, la France va rencontrer les Américaines, championnes du monde en titre. Un autre choc verra s'opposer la Norvège et l'Angleterre.

PUBLICITÉ

Le tableau des quarts de finale du Mondial-2019 est désormais complet. Sept équipes européennes se sont qualifiées, contre trois il y a quatre ans lors de la Coupe du monde au Canada. Pour cette édition 2019, les États-Unis sont les seuls représentants en dehors du Vieux Continent.

  • Jeudi 27 juin

Norvège - Angleterre, à 21 h au Havre

Le premier quart de finale du Mondial-2019 propose une affiche alléchante entre la Norvège et l’Angleterre. Si les Trois Lionnes ont décroché leur qualification sans forcer face au Cameroun (3-0), les Norvégiennes ont en revanche dû s’employer pour venir à bout de l’Australie. Les Scandinaves se sont imposées au bout de 120 minutes de jeu harassantes et une surprenante séance de tirs au but (1-1, 4-1). Cette débauche d’énergie supplémentaire pourrait jouer sur les organismes alors que de fortes chaleurs sont déjà annoncées pour cette rencontre, jeudi, au stade du Havre. Le bilan est en tout cas favorable pour la Norvège : sur leurs 18 précédentes confrontations, elles mènent de 12 victoires à 4, pour 2 nuls. Mais il y a quatre ans, lors du Mondial, les Anglaises avaient éliminé les Norvégiennes en 8es de finale (2-1). Ces deux équipes se connaissent en tout cas très bien, ce qui promet un bel affrontement.

  • Vendredi 28 juin

France - États-Unis, à 21 h à Paris

Depuis le début du Mondial, le quart de finale annoncé - et redouté -  entre la France et les États-Unis est sur toutes les lèvres. Le choc aura donc bien lieu au Parc des Princes, pour une finale avant l’heure. Après s’être difficilement qualifiées face au Brésil en prolongations (2-1), les Bleues ne paraissaient pas vraiment armées pour affronter l’ogre américain, champion du monde en titre. Mais la Team USA s’est aussi montrée à la peine lors de son 8e de finale contre l’Espagne, remporté sur le modeste score de 2-1. Bousculées, Megan Rapinoe et ses coéquipières ont montré des signes de faiblesse qui pourraient être exploités par les Bleues.

Mais sur le papier, ces dernières font pâle figure. Même si leur dernière rencontre, un amical en janvier, s’est soldée par une victoire de l’équipe tricolore (3-1), les Américaines dominent largement leurs confrontations avec 17 victoires, 3 nuls et 5 défaites. Les États-Unis ont aussi la fâcheuse tendance d’éliminer les Françaises dans les grands rendez-vous. En 2011, l’équipe de France avait été sortie en demi-finale du Mondial par la sélection US, alors menée par la légende Abby Wambach.

  • Samedi 29 juin

Italie - Pays-Bas, à 15 h à Valenciennes

Personne n’attendait l’Italie à un tel niveau de la compétition, mais les Azzurre ont créé la sensation depuis le début du Mondial. Vingt-huit ans après leur premier et dernier quart de finale, elles vont affronter les Pays-Bas, qui joueront les quarts de finale pour la première fois de leur histoire. Les deux équipes ne se sont rencontrées qu’à trois reprises, avec un avantage de deux victoires et un match nul pour les Néerlandaises. Mais les Oranje se sont qualifiées in extremis face au Japon en 8es de finale (2-1). Dominées en seconde période, elles n’ont obtenu leur billet qu’à la faveur d’un penalty à la 90e minute. Les Italiennes ont en revanche montré encore une fois de très belles choses, notamment en attaque, en s’imposant 2-0 face à la Chine. Une affiche qui s’annonce donc très ouverte.

Allemagne - Suède, à 18 h 30 à Rennes

Ce quart de finale a des airs de déjà-vu. En 2015, lors du dernier Mondial au Canada, l’Allemagne et la Suède s’était déjà affrontées en 8es de finale, pour une nette victoire de la Mannschaft (4-1). Quatre ans plus tard, l’avantage semble toujours être du côté des Allemandes, qui ont déjà remporté la compétition à deux reprises. Alors que les joueuses de Martina Voss-Tecklenburg se sont facilement qualifiées face au Nigeria (3-0), les Suédoises ont eu plus de mal à se débarrasser du Canada (1-0). Leur dernière rencontre en avril dernier lors d’un match amical avait aussi tourné en faveur de l’Allemagne (1-2). Les Suédoises devront aussi se méfier du retour de Dzsenifer Marozsan, la star de la sélection allemande. Victime d’une fracture d’un orteil lors du premier match contre la Chine, elle devrait de nouveau fouler la pelouse pour ce quart de finale.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.