Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le monde secoué par les migrants"

France 24

À la une de la presse ce jeudi 27 juin, après l'émotion mondiale suscitée par la photo d'un père et de sa petite fille noyés dans le Rio Grande, c'est le sort des 42 migrants du Sea-Watch 3 et de sa capitaine qui interpelle en Italie. À la veille du G20, la presse s'interroge sur un rendez-vous qui pourrait être monopolisé par le face-à-face entre Donald Trump et Xi Jinping, au dépens de sujets comme le dérèglement climatique.

Publicité

Après le l'émotion et le tollé mondial suscités par la photo insoutenable d'un père et de sa petite fille de 23 mois noyés sur les bords du Rio Grande, place jeudi aux accusations et aux responsabilités. La photo est de nouveau à la une du journal britannique The Independent, avec ce titre "le coût humain du populisme". Dans un monde submergé par le populisme furieux, écrit le journal, "il est facile pour les leaders de diaboliser et déshumaniser les migrants comme Donald Trump l'a fait, les victimes de la guerre, de la famine, de la pauvreté, comme ce père et sa fille, qui essaient de gagner les États-Unis, ne sont pas perçus pour ce qu'ils sont, des vies à part entière, ou seulement quand il est déjà trop tard".

L'Europe, elle, a le regard tourné vers le sort du Sea-Watch 3, ce bateau humanitaire avec 4migrants à bord, secourus dans les eaux internationales. À la dérive depuis le 12 juin dans le canal de Sicile sans possibilité de débarquer nulle part, la capitaine a finalement décidé de forcer le blocus des eaux territoriales italiennes au large de Lampedusa. Le quotidien indépendant Il Dubbio titre sur un "monde secoué par les migrants" et dresse un parallèle en images entre le drame du Rio Grande et celui des migrants secourus en mer. Le quotidien dénonce la "poigne de fer" et la cruauté du gouvernement de Matteo Salvini.

"Forza capitana", s'exclame à la une La Repubblica,solidaire avec le sort de ces migrants et de sa capitaine. Carola Rackete risque d'être poursuivie par les autorités italiennes. Elle risque 50 000 euros d'amende, rappelle le Libero, qui désigne un bateau de clandestins qui a violé la loi et appelle la justice italienne à faire son travail.

À la veille du G20, la presse internationale prédits les temps forts de ce sommet, où les rencontre bilatérales seront particulièrement scrutées. Le China Daily publie le programme de Xi Jinping, qui a prévu de discuter avec  le président américain Donald Trump dans un contexte de tensions commerciales. Les Américains auraient beaucoup à perdre en infligeant de nouvelles taxes douanières, analyse le quotidien. Un face-à-face qui risque d'éclipser les autres grands sujets du sommet, prévient de son côté Le Figaro, comme le dérèglement climatique, priorité affichée par Emmanuel Macron.

Un réchauffement climatique déjà palpable sur la grande partie de la France et en Espagne. ABC publie cette carte de la péninsule traversée par une vague de chaleur avec 32 provinces en état d'alerte canicule. Stoïque, Le Parisien prend acte de cette canicule à laquelle il va falloir s'habituer et dresse un inventaire de ce qu'il va falloir changer dans l'urbanisme pour éviter les îlots de chaleur.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.