Accéder au contenu principal
La semaine de l'éco

Renault-Nissan : quel avenir pour l'Alliance ?

Capture d'écran France 24

"Rien ne justifie que l'on vienne changer les participations croisées, les règles de gouvernance et, a fortiori, la participation de l'État dans Renault, qui n'a rien à voir avec Nissan ". C'est en substance le message adressé par Emmanuel Macron à Tokyo. Le chef de l’État a ainsi contredit son ministre de l'Économie et douché les espoirs du constructeur japonais, qui juge l'Alliance déséquilibrée. Dans ce contexte, comment apaiser les tensions entre les deux constructeurs automobiles ?

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.