Accéder au contenu principal
Ici l'Europe

Gilles de Kerchove : "Il faut pouvoir intercepter les communication des terroristes, même avec la 5G"

Capture d'écran France 24

Coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove est l’invité d'"Ici l'Europe". Il revient sur son rapport sur la 5G et sur les questions de terrorisme en Europe.

Publicité

Sur le développement de la 5G, Gilles de Kerchove insiste sur l’existence d’une tension entre deux préoccupations : la première vise à se doter d'une "infrastructure extrêmement robuste, qui ne puisse pas être perturbée par des attaques et de l’espionnage", la seconde à "préserver la possibilité, quand la loi le permet, d’intercepter les communications".

"Je pense que tous les démocrates, même les plus épris de liberté, estiment qu’il faut pouvoir intercepter la communication des pédophiles, des criminels et des terroristes. Je pense que là-dessus, il n’y a pas de débat".

Sur la question des jihadistes européens, il estime que le retour des femmes représente selon lui le même risque que celui des hommes. "Daesh a délibérément misé sur les femmes pour transmettre le projet mortifère du 'califat' aux enfants. Et donc beaucoup d’entre elles sont hautement radicalisées". Les enfants doivent toutefois être rapatriés "le plus tôt possible, pour arriver à leur faire surmonter le traumatisme auquel ils ont été exposés".

Concernant la collaboration des pays membres de l’UE en termes de renseignements : "Il y a de plus en plus d’Europe dans la sécurité".

Sur les idéologies radicales : "Ce qui est curieux, c’est que l’islam radical et l’ultra droite sont à l’opposé du spectre mais ils partagent la haine de l’autre, le racisme, la misogynie et une sorte de vision binaire de clash des civilisations". Il faut selon lui "créer un islam en Europe et se doter d’une plus grande diversité d’interprétations pour éviter les replis identitaires vers le salafisme".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.