Accéder au contenu principal
AVANT-MATCH

CAN-2019 : le Bénin peut rêver face à un Cameroun qualifié, le Ghana et la Tunisie doivent se rassurer

Les Camerounais sont déjà qualifiés pour la suite de l'aventure mais pas les Ghanéens.
Les Camerounais sont déjà qualifiés pour la suite de l'aventure mais pas les Ghanéens. Ozan Kose, AFP

La phase de poule de la CAN-2019 va connaître son dénouement, mardi, avec la conclusion des groupes E et F. Si le Cameroun et le Mali sont déjà qualifiés, la Tunisie et le Ghana ne doivent pas trébucher. Le Bénin tentera de créer la surprise.

Publicité

• Groupe F : le Bénin veut rêver face à un Cameroun déjà qualifié

Avec deux nuls en autant de matches, le Bénin peut toujours rêver d'une qualification historique. Cela passe par une performance face au Cameroun, champion en titre, et idéalement une victoire, ce qui serait une première pour les Écureuils en Coupe d'Afrique.

"On est toujours en vie. On va donner le maximum pour essayer d’avoir un résultat face au Cameroun. Un match nul ne suffira pas. Il nous faudra gagner. Les chances se réduisent et pour le dernier match, nous devons affronter les champions d’Afrique", a expliqué Michel Dussuyer, le sélectionneur du Bénin, en conférence de presse.

En face, le Cameroun est d'ores et déjà qualifié et regarde plus loin : "[Notre] seul objectif est de ramener le trophée à la maison pour la deuxième fois d'affilée. Point final", a lâché le sélectionneur Clarence Seedorf.

• Groupe F : le Ghana doit lancer sa CAN, la Guinée-Bissau in extremis ?

Tout comme le Bénin, le Ghana, avec ses 2 points, est aussi bien placé pour rallier les huitièmes de finale en cas de résultat positif face à la Guinée-Bissau (1 point), condamnée à gagner pour espérer poursuivre l'aventure.

Au pays des Blacks Stars, les contre-performances des hommes de James Kwesi Appiah tournent au drame national. La légende nigériane du foot africain Jay-Jay Okocha s'est dit "déçu d'Appiah comme le sont les Ghanéens". "Il doit gagner contre la Guinée-Bissau s'il veut garder son boulot", juge-t-il.

En face, Baciro Candé et ses joueurs veulent croire à un retournement de situation. En cas de victoire, ils se retrouveraient qualifiés, quatre points leur assurant d'être parmi les meilleurs troisièmes de la phase de groupes.

• Groupe E : le Mali qualifié contre des Angolais qui doivent gagner

Le Mali est déjà qualifié pour les huitièmes de finale. Mieux, il suffit d'un match nul aux hommes de Mohamed Magassouba pour s'assurer la première place du groupe. Si les Aigles avaient déjà impressionné lors de la phase éliminatoire en restant invaincus (4 victoires, 2 nuls), leur CAN semble partie sur les mêmes bases : une démonstration face à la Mauritanie (4-1) et un match nul convaincant contre la Tunisie.

En face, l'Angola veut rester dans la compétition et la victoire en est le moyen le plus simple. Mais les hommes de Srdjan Vasiljevic sont branchés sur courant alternatif : une entrée en lice où ils ont tenu la dragée haute à la Tunisie, puis un match médiocre contre la Mauritanie. Ils devront donc montrer leur meilleur visage.

• Groupe E : la Tunisie doit gagner et la Mauritanie "veut tout donner"

Pour la Tunisie, l'équation est simple : "On doit gagner pour se qualifier", explique le sélectionneur Alain Giresse en conférence de presse. Le technicien français a d'ailleurs identifié un des problèmes majeurs de son équipe : " On a un problème avec nos gardiens, je dois l'admettre."

Dans cette CAN-2019, la Tunisie a déjà perdu 4 points à cause de ses portiers. Lors de son premier match, alors que les Aigles de Carthage avaient la main contre l'Angola, Ben Mustapha a commis une grossière faute de main sur un tir anodin permettant aux Palancras Negras d'égaliser. Le gardien a été remplacé par Mouez Hassen pour le deuxième match. Mais ce dernier s'est également troué sur un corner contre le Mali en envoyant le ballon dans ses propres filets. De là à tester Moez Ben Cherifa, un troisième gardien en autant de rencontres ? Alain Giresse n'a pas voulu trancher en conférence de presse.

En face, la Mauritanie est déjà contente de sa prestation dans cette Coupe d'Afrique. En tant que novice, elle se satisfait du premier match nul de son histoire. Et voudrait décrocher sa première victoire contre la Tunisie : " On est contents de ce premier point historique. On va tout donner sur le dernier match même si nos chances de qualification sont de 1 %", estime Corentin Martins. Une minuscule possibilité qui consisterait en une victoire par 4 buts d'écart qui permettrait de se classer parmi les meilleurs troisièmes.

• Kenya et Afrique du Sud fixés sur leur sort

Qui dit dénouement des phases de poules dit Kenya et Afrique du Sud fixés sur leur sort. Tous deux troisième de leur poule avec trois points et respectivement une différence de buts de -4 et de -1, ils regarderont avec attention les résultats des poules E et F. Ils découvriront alors s'ils font partie des meilleurs troisièmes de cette CAN et sont autorisés à rejoindre les quarts de finale.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.