La Turquie a l'alcool triste

Capture d'écran France 24

Le père de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk, s'affichait volontiers un verre de raki à la main. Mais désormais, le prix de cette boisson nationale aromatisée à l'anis, comme ceux du vin et autres alcools, ne cesse d'augmenter. Depuis son arrivée au pouvoir en 2002, le parti islamo-conservateur AKP multiplie les taxes et les restrictions de vente. Vignerons, producteurs, patrons de bars et restaurateurs se disent stigmatisés par les autorités, et économiquement menacés.

Publicité

Une émission préparée par Patrick Lovett.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24