Accéder au contenu principal

Mondial-2019 : la Suède décroche la troisieme place

La défenseuse suédoise Nilla Fischer face à l'Angalise Karen Carney.
La défenseuse suédoise Nilla Fischer face à l'Angalise Karen Carney. Valery Hache, AFP

En battant l’Angleterre (2-1) lors de la "petite finale" du Mondial féminin de foot samedi, la Suède termine pour la troisième fois de son histoire troisième de cette compétition.

Publicité

La Suède décroche la médaille de bronze du Mondial féminin de football pour la troisième fois (après 1991 et 2011) après sa victoire contre l'Angleterre (2-1), samedi 6 juillet à Nice dans la "petite finale".

Kosovare Asllani (11) et Sofia Jakobsson (22) ont profité des largesses de la défense anglaise.

L'équipe de Phil Neville a réduit le score par Fran Kirby (31), mais l'Angleterre, troisième en 2015, termine quatrième, comme les garçons l'été dernier en Russie.

Brillantes tout au long du tournoi, Lucy Bronze n'aura pas le bronze et Ellen White risque de passer à côté du Soulier d'or. L'Angleterre a manqué sa dernière mission, faire marquer un septième but à son attaquante, meilleure buteuse du tournoi, à égalité avec l'Américaine Alex Morgan (6 buts), qui peut la dépasser dimanche lors de la grande finale contre les Pays-Bas.

Ellen White a beaucoup couru après ce but. Sur sa première occasion, un hors-jeu a été signalé, et de toutes façons Nathalie Bjorn avait sauvé le ballon sur sa ligne (27).

Ellen White y a cru

Elle a cru égaliser deux minutes après la réduction du score et tenir son 7e but de la compétition, mais la vidéo a révélé qu'elle s'était aidée de la main pour contrôler le ballon et dominer Sembrant (33).

Puis White a vu Hedvig Lindhal arrêter avec le pied sa meilleure occasion (45+6).

En seconde période, elle n'a plus eu de munitions. Mais c'est surtout derrière que l'Angleterre a péché.

À force de jouer avec le feu, sa défense a fini par se brûler. Alex Greenwood a dégagé dans l'axe, geste pourtant proscrit, directement sur Kosovare Asllani qui a trompé Carly Telford au ras de son poteau.

Puis l'arrière-garde anglaise a laissé partir Sofia Jakobsson dans son dos, pour une frappe sur le poteau (16).

La fois suivante, la Montpelliéraine s'est joué de la passivité de Lucy Bronze pour marquer d'une frappe enroulée à la Thierry Henry (22).

Menées de deux buts, les Anglaises sont enfin sorties de leur torpeur, secouées par le beau but de leur N.10, Fran Kirby, qui a effacé Linda Sembrant d'un crochet pour marquer à ras de terre (31).

La seconde période n'a été animée qu'à sa toute fin, avec une balle de but de part et d'autre.

Bronze a cru arracher l'égalisation, mais Fischer a sauvé le ballon d'une tête sur sa ligne (90), puis Nathalie Bjorn a buté sur Carly Telford au bout d'un raid solitaire (90+1)!

La Suède a conservé sa médaille de bronze, mais l'Angleterre, déjà dans le dernier carré en 2015 et à l'Euro-2017, a pris rendez-vous pour l'Euro-2021... qu'elle organise.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.