Accéder au contenu principal
COMPTE-RENDU

CAN-2019 : la Tunisie arrache sa qualification face au Ghana et file en quarts de finale

La joie de la Tunisie après le but de Khenissi.
La joie de la Tunisie après le but de Khenissi. AFP

La Tunisie est devenu lundi le dernier qualifié pour les quarts de finale de la CAN-2019 après sa victoire face au Ghana (1-1, 5-4 tab). Elle affrontera Madagascar le 11 juillet.

PUBLICITÉ

On connaît enfin le dernier qualifié pour les quarts de finale de la CAN-2019. Après un match haché de nombreuses fautes, la Tunisie a rejoint, lundi 9 juillet, le top 8 de la Coupe d'Afrique des nations aux dépends du Ghana (1-1, 5-4 tab). Khenissi a inscrit le but tunisien et l'entrant Bedoui a marqué contre son camp. Mais lors de la séance de tirs au but, aucun Tunisien n'a échoué à transformer sa tentative.

Première mi-temps équilibré

Le meilleur match pour la fin ? Pas vraiment. Les Aigles de Carthage étaient pourtant arrivés à Ismaïlia avec des bonnes intentions, à l'image de son capitaine Msakni par qui transite l'ensemble des ballons du début de partie. Il est dans tous les bons coups pour amener le danger dans le camp des Black Stars. D'abord sur le côté où il dribble son vis-à-vis pour adresser un centre (6e), puis dans la profondeur (9e). À chaque fois, Richard Ofiri veille.

Puis le Ghana va réagir, à la faveur notamment de coups de pied arrêtés. Un coup-franc de Wakaso est bloqué par Mouez Hassen (12e). Puis Kasim Adams, isolé au premier poteau, reprend de la tête un corner. Ça touche le montant (17e).

La meilleure occasion du Ghana reste cependant un but… refusé. Thomas Partey avait fait le plus dur en transmettant à André Ayew qui, d'une somptueuse Madjer, envoie le ballon au fond des filets. Mais l'arbitre brise la célébration ghanéenne pour une irrégularité : hors-jeu de Partey ? Contrôle de la main ? Difficile à dire, mais les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité.

Un match indigeste

La deuxième mi-temps est pauvre en actions. Le match est davantage physique et la multiplication des fautes rend la partie indigeste à regarder. Il faut attendre l'entrée de Wahbi Khazri après l'heure de jeu pour que le match s'anime un peu. Sur l'une de ses premières actions, il sert d'une talonnade de génie Mechrida qui glisse à Khenissi. Ce dernier crucifie le gardien (73e, 0-1).

Le match aurait pu en rester là. Mais, au début des arrêts de jeu, Alain Giresse le sélectionneur des Aigles de Carthage décide d'assurer en sortant son buteur pour faire entrer le défenseur central Raim Bedoui. Mal lui en a pris, puisque sur sa première touche de balle, le Tunisien lobe son gardien et expédie le ballon dans ses propres filets après un coup-franc flottant de Wakaso (90e+2, 1-1)

Des prolongations sans animation

Les prolongations sont à l'image du match : heurtées. Accablés de fatigue, les joueurs multiplient les fautes et peinent à construire. À l'exception d'une cacahuète de Khazri depuis l'entrée de la surface claqué par Mouez Hassen (97e), les Tunisiens semblent résignés. Le Ghana pousse pour faire la différence mais sans grand danger, si ce n'est lors d'une déviation lumineuse de d'Asamoah Gyan pour Jordan Ayew qui manque le cadre (115e).

La prolongation se conclut sur un coup tactique d'Alain Giresse. Il fait entrer Farouk Ben Mustapha à la place de son gardien titulaire Mouez Hassen, pourtant auteur d'une bonne prestation, en vue de la séance de tirs aux buts. Le portier sort fou de rage.

Cependant, le résultat donne cette fois raison à l'entraîneur français. Ben Mustapha sort une excellente prestation lors de la séance. Il arrête le penalty de Caleb Ekuban, tandis que l'ensemble des tireurs tunisiens trouvent la faille sans trembler face à Richard Ofori. Ce fut dur mais au bout du suspense, la Tunisie tient sa qualification. Même Mouez Hassen, calmé, applaudit.

Prochaine étape sur sa route, le "petit poucet" Madagascar le 11 juillet prochain. Avec, en ligne de mire, une place en demi-finale de la CAN-2019.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.