Accéder au contenu principal

RN: Aliot demande à Marion Maréchal de "clarifier" ses intentions

Marion Maréchal-Le Pen et Louis Aliot, le 21 novembre 2015 à Toulouse
Marion Maréchal-Le Pen et Louis Aliot, le 21 novembre 2015 à Toulouse AFP/Archives
Publicité

Paris (AFP)

Le député du Rassemblement national Louis Aliot a demandé à l'ancienne députée RN Marion Maréchal, très bavarde depuis la déroute des Républicains aux élections européennes, de "clarifier" ses intentions et lui a suggéré de se présenter aux municipales si elle souhaitait s'engager à nouveau en politique.

"Marion, elle a monté son école (de sciences politiques à Lyon, NDLR), ce que je trouve un projet très bien, très prometteur, et elle a décidé de se retirer de la politique. Aujourd'hui elle est à mi-chemin entre la politique et du lobbying politique. C'est à elle de clarifier la situation", a déclaré sur Radio Classique l'élu des Pyrénées-Orientales, membre du bureau politique (direction du RN) et compagnon de Marine Le Pen.

"Soit elle fait de la politique, soit elle n'en fait pas. Soit elle joue un rôle important d'ambassadrice ou de mise en relation d'un certain nombre de politiques ou de milieux avec notre formation politique et c'est très bien. Soit elle s'engage en politique et je pense que les municipales seraient un bon terrain d'engagement pour cela", a ajouté Louis Aliot, qui brigue la mairie de Perpignan.

"La politique c'est s'engager devant des électeurs, ce n'est pas que parler", selon lui.

M. Aliot a aussi précisé que Marine Le Pen et sa nièce "n'ont pas attendu aujourd'hui pour se voir, elles se voient régulièrement". Selon Le Figaro, Marine Le Pen a annoncé en bureau politique lundi qu'elle rencontrerait Marion Maréchal pour "mieux se coordonner" à l'avenir.

L'ancienne députée du Vaucluse est sortie de sa réserve une semaine après les européennes et le score désastreux de LR (8,5%) pour rappeler son credo d'une "grande coalition" entre le RN et "la droite populaire". Elle a aussi récemment dîné avec des élus et des parlementaires LR, suscitant des protestations au sommet du parti.

Elle a aussi été invitée par le Medef à son université d'été, provoquant un tollé, avant d'être déprogrammée par l'organisation patronale.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.