Accéder au contenu principal

CAN-2019 : Après la victoire des Algériens, des scènes de liesse, mais aussi des incidents "inacceptables" selon Castaner

Dominique Faget, AFP

Galvanisés par la victoire des Fennecs sur la Côte d'Ivoire, plusieurs milliers de supporters de l'équipe algérienne ont célébré la qualification pour le dernier carré. Une victoire célébrée au Caire et en France, mais émaillée d'incidents.

Publicité

"1, 2, 3, Viva l'Algérie ! 1, 2, 3, Viva l'Algérie !" À l'unisson, les fans des Fennecs célébrent la qualification pour les demies finales de la CAN-2019 de leur équipe. Les supporters algériens qui ont assité au match au Caire jubilent.

"L'Algérie, elle nous a toujours offert des matchs magnifiques, où ils dominaient à 100 % presque, commente un supporter algérien. C'est vrai que là les Ivoiriens, je dois l'admettre, ont très bien joué".

"On y croit cette année !"

Leur équipe vient de se qualifier pour la demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Face aux Ivoiriens, la lutte a été de haut vol. Le soulagement immense. "Ce qu'on retient aujourd'hui, c'est la qualification bien évidememnt, il faudra retravailler les points faibles qu'on a vu aujourd'hui, lance un autre fan. J'espère qu'on aura le plus loin possible, et j'espère qu'on aura cette CAN, inch'allah".

"Les joueurs ont fait beaucoup d'efforts et ça a beaucoup changé par rapport aux années d'avant. On y croit cette année !", assure un autre supporter. En demi-finale, l'Algérie affrontera le Nigeria, tombeur de l'Afrique du Sud. "Quoi qu'il advienne, notre équipe on l'aime !"

À Paris, vitrines brisées

À Paris aussi, les klaxons et les "One, two, three, viva l'Algérie" ont résonné une bonne partie de la soirée. Dès la fin du match, plusieurs milliers de personnes ont célébré la victoire sur les Champs-Élysées.

Mais la soirée a été émaillée de nombreux incidents : deux magasins situés à proximité de la célèbre avenue parisienne ont été pillés jeudi soir par plusieurs dizaines de personnes. Peu avant minuit, des groupes s'en sont pris à trois magasins de motos situés sur l'avenue de la Grande-Armée tandis qu'à quelques mètres d'autres continuaient à faire la fête.

D'autres vitrines ont été brisées et, quelques temps plus tard, peu avant 1h des échauffourées ont éclaté et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène notamment autour de la place de l'Étoile pour repousser des groupes qui leur lançaient des projectiles.

Une femme tuée à Montpellier

À Montpellier, un supporter de 21 ans a fauché une famille dans le quartier de la Mosson, tuant la mère et blessant grièvement son bébé.

À Marseille quelque 6 000 supporters de l'équipe algérienne s'étaient aussi rassemblés sur le Vieux-Port dès le coup de sifflet final pour fêter la victoire et la police a dû faire usage de quelques grenades lacrymogènes pour contenir la foule.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a jugé "inacceptables" les "dégradations et incidents". Au total, 74 personnes ont été interpellées en France, et 73 placées en garde à vue.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.