Accéder au contenu principal

Il y a 50 ans, les astronautes d'Apollo 11 décollaient pour la Lune

L'éclipse totale de lune en France, le 21 janvier 2019.
L'éclipse totale de lune en France, le 21 janvier 2019. Guillaume Souvant, AFP

Il y a 50 ans, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins décollaient pour la Lune depuis la Floride. Les deux derniers se retrouveront mardi sur le mythique pas de lancement 39A du centre spatial Kennedy pour lancer les commémorations.

PUBLICITÉ

C'était il y a 50 ans jour pour jour : le 16 juillet 1969, trois astronautes américains décollaient pour la Lune depuis la Floride, où deux d'entre eux se retrouveront mardi pour commémorer le lancement de leur mission, Apollo 11.

La Nasa organise toute la semaine une série d'événements pour faire revivre l'aller-retour historique de Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins vers la Lune.

Le commandant Armstrong est mort en 2012, mais l'un de ses coéquipiers, Michael Collins, âgé de 88 ans, se retrouvera à l'heure du décollage de leur fusée, mardi à 9 h 32 exactement (13 h 32 GMT), sur le mythique pas de lancement 39A du centre spatial Kennedy pour lancer les festivités.

L'équipage avait mis quatre jours pour atteindre la Lune. Le module lunaire, Eagle, avec Armstrong et Aldrin à bord, a aluni le 20 juillet 1969 à 20 h 17 GMT, et Armstrong en est sorti quelques heures plus tard, posant le pied sur la Lune à 02 h 56 GMT le 21 juillet 1969 - tard aux États-Unis, et en pleine nuit pour l'Europe.

Infographie France 24

Michael Collins était resté seul en orbite lunaire dans la capsule principale, Columbia, seul moyen de transport pour revenir sur Terre.

"Nous savions tous que s'ils ne pouvaient pas redécoller pour une raison quelconque, je n'aurais rien pu faire. Columbia n'avait aucun train d'alunissage. Je n'aurais pas pu descendre pour les secourir", a-t-il dit à New York fin mai lors d'un des nombreux événements auxquels l'ancien astronaute a participé ces derniers mois.

Buzz Aldrin l'excentrique

Buzz Aldrin se fait plus rare, mais il a participé à quelques événements, comme un gala samedi dernier en Californie où le billet le moins cher coûtait 1 000 dollars.

L'homme, vieillissant mais actif sur Twitter et toujours excentrique avec ses chaussettes aux couleurs du drapeau américain, a connu des soucis de santé et de famille, culminant par un conflit judiciaire avec ses enfants concernant ses finances, qui s'est réglé par une trêve en mars dernier.

Buzz Aldrin, 89 ans, raconte la mission Apollo 11

Mardi, Buzz Aldrin sera toutefois la vedette incontestable, comme deuxième homme à avoir marché sur la Lune. Seuls quatre des 12 hommes à l'avoir fait sont encore en vie.

Depuis 1972, date de la dernière mission Apollo, les États-Unis, ni aucun autre pays, n'ont jamais renvoyé d'humains sur la Lune. Seuls des robots y sont retournés.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.