Accéder au contenu principal

Un spectacle de danse à connotation écolo au festival d'Avignon

Répétition d'une scène de "Outwitting the devil" d'Akram Khan, le 16 juillet 2019 en Avignon
Répétition d'une scène de "Outwitting the devil" d'Akram Khan, le 16 juillet 2019 en Avignon AFP
Publicité

Avignon (AFP)

Le chorégraphe britannique star Akram Khan, invité du festival d'Avignon, a transformé un fragment de l'épopée mésopotamienne de Gilgamesh en un sombre spectacle de danse censé lancer un cri d'alarme sur la destruction de l'environnement.

La cour d'honneur du Palais des papes, qui accueille traditionnellement une pièce de théâtre en ouverture du prestigieux festival, donne la place à la chorégraphie vers la fin de la manifestation.

Dans la scénographie imaginée pour "Outwitting the Devil" (tromper le diable), le palais des papes s'est transformé l'espace d'une heure et demie en la ville d'Uruk, dans la Mésopotamie ancienne, dont Gilgamesh aurait été le roi (le site se trouve dans le sud de l'Irak actuel).

Akram Khan, connu pour fusionner la danse contemporaine avec le kathak indien, a renoué avec ce même style dans le spectacle interprété par six danseurs.

Leurs mouvements évoquent des danses tribales, rituelles censer exorciser le diable. Fumée, bruitages divers, et surtout des corps tantôt immobilisés comme dans des sculptures mésopotamiennes, tantôt se mouvant comme des félins, donnent à l'ensemble, parfois répétitif, un caractère volontairement primitif.

Le diable, selon l'interprétation d'Akram Khan, n'est que l'homme lui-même qui tue et détruit l'environnement: dans la légende, Gilgamesh assassine Humbaba, gardien de la Forêt des cèdres du Liban.

La destruction de la forêt et de ses animaux attise la colère des dieux qui punissent Gilgamesh en tuant son ami Enkidu, le confrontant à la mortalité humaine.

"J'ai toujours pensé que mon travail était consciemment apolitique (...) mais nous réfléchissons à l'avenir, à ce que nous laissons derrière nous pour nos enfants", a écrit Akram Khan dans la note d'intention.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.