Accéder au contenu principal

Drone abattu à Ormuz : les versions de Washington et Téhéran divergent

Un hélicopter MH-60S dans le détroit d'Ormuz, le 21 décembre 2018.
Un hélicopter MH-60S dans le détroit d'Ormuz, le 21 décembre 2018. Hamad I Mohammed, Reuters

L'Iran a annoncé, vendredi, que les États-Unis ont sans doute abattu leur propre drone au-dessus du Détroit d'Ormuz. Une information qui contredit les propos de Donald Trump qui affirme que l'appareil détruit appartenait à la République islamique.

Publicité

Des zones d’ombre subsistent autour de la perte d’un drone, jeudi 18 juillet, au-dessus du détroit d'Ormuz. Les Iraniens affirment que les États-Unis ont pu abattre "un de leurs propres" drones dans la zone, a estimé le ministre des Affaires étrangères adjoint iranien Abbas Araghchi. Alors que Donald Trump assure, lui, que c'est la République islamique qui a perdu un appareil.

"J'ai peur que l'USS Boxer ait abattu un de leurs propres [drones] par erreur", écrit Abbas Araghchi, vendredi, dans un message en anglais sur Twitter en faisant référence au navire amphibie qui, selon le président américain, aurait abattu un drone iranien. "Nous n'avons perdu aucun drone dans le détroit d'Ormuz ou ailleurs", a ajouté Abbas Araghchi.

Dangereusement approché

La veille, Donald Trump avait déclaré que l'USS Boxer avait abattu un drone iranien qui s'était approché dangereusement après avoir ignoré de multiples appels à s'éloigner du vaisseau.

Selon lui, le drone iranien se serait approché à moins de 1 000 mètres du navire amphibie, lequel aurait alors entrepris "une action défensive".

"Le drone a été détruit immédiatement", a affirmé le président.

Interrogé peu après, lors de son arrivée au siège de l'ONU, à New York, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, avait indiqué n'avoir "aucune information sur la perte d'un drone".

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.