Accéder au contenu principal

Premier pas de l'homme sur la Lune : l'héritage d'Apollo

Capture d'écran France 24

Il y a 50 ans, l'astronaute américain Neil Armstrong posait le pied sur la Lune. Sylvain Rousseau et James André reviennent sur l'héritage des missions Apollo dans notre vie quotidienne, un demi-siècle plus tard.

Publicité

Envoyer des hommes dans l’espace coûte très cher, et beaucoup se demandent quel est le retour sur investissement. Le congrès américain aussi se pose la question, et régulièrement des ingénieurs de la NASA vont témoigner devant l'institution pour tenter de préserver le budget de l'agence.

"Le Congrès demandait sans cesse quel était le retour sur investissement. Si ça permettait de créer des choses en laboratoire. Finalement un jour j'ai dit : "Qu'est-ce qu'on a fait ? Positionnement par satellite, GPS, systèmes de communication, satellites météo, de renseignements… Tous ces systèmes résultent de la conquête spatiale. Donc si vous investissez dans une entreprise qui utilise ce type de ressources, avec ce genre de retour, vous devriez continuer", raconte Tom Moser, ingénieur en chef à la NASA.

Ces inventions sont les plus évidentes. Mais ce que l'on sait moins, c'est que le premier ordinateur portable à circuits intégrés a été installé à bord d'Apollo 8. Le détecteur de fumée a été inventé à la suite de l'accident d'Apollo 1, lorsque trois astronautes sont morts brûlés vifs dans leur capsule. La conquête spatiale a également permis la création de nouveaux matériaux, comme la fibre de carbone, ou le téflon.

Il faut ajouter des progrès considérables dans la médecine, l'imagerie médicale, et l'IRM en particulier. Plus surprenant, l'aspirateur de table était à l'origine destiné à ramasser de la poussière sur la Lune, les couches culottes ont été inventées pour les astronautes, ainsi que l'outillage sans fil.

Mais personne ne peut anticiper les découvertes à venir. Et c'est justement cette incertitude qui est le principal frein au financement de la recherche spatiale.

>> Retrouvez les autres "modules lunaires" de France 24 :

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.