Accéder au contenu principal

Transferts: Fekir en route pour le Betis Séville

Le milieu de terrain de Lyon Nabil Fedir (c) lors d'une séance d'entraînement le 4 juillet 2019
Le milieu de terrain de Lyon Nabil Fedir (c) lors d'une séance d'entraînement le 4 juillet 2019 AFP
Publicité

Paris (AFP)

Pour Nabil Fekir (Lyon), "sauf coup de théâtre, ce sera le Betis Séville", a indiqué lundi à l'AFP Olivier Blanc, directeur général adjoint chargé de la communication de l'OL.

"Ce n'est pas encore fait, c'est devenu un secret de polichinelle de dire que cela se fera, mais ce n'est pas encore fait, il reste encore des choses à régler", dit encore le responsable lyonnais.

Le champion du monde est parti lundi en Andalousie pour passer sa visite médicale selon la presse française et espagnole. L'indemnité "de transfert serait légèrement supérieure à 20 M EUR et pourrait s'assortir d'une dizaine de millions d'euros de bonus ainsi que d'un pourcentage à la revente de 20 %", selon L'Equipe.

La transaction inclut aussi le jeune frère de Fekir, Yassin, 22 ans, joueur de la réserve lyonnaise, que le Betis "va chercher à prêter à une équipe de deuxième division espagnole" selon Marca.

Nabil Fekir, 26 ans, qui "émarge aujourd'hui à 350.000 euros brut mensuel à l'OL jusqu'en juin 2020" a reçu une proposition d'"un peu moins de 600.000 euros brut par mois jusqu'en juin 2024" au Betis selon L'Equipe.

Mais sur le plan sportif, aller au Betis est un recul pour le meneur de jeu: le club andalou a terminé 10e de Liga et ne jouera aucune Coupe d'Europe. Contrairement à Lyon et à Naples, club qui convoitait le capitaine de l'OL selon la presse.

L'été dernier, Nabil Fekir fut à deux doigts de signer à Liverpool - futur vainqueur de la Ligue des champions - pour près de 70 M EUR. Mais le transfert avait capoté après la visite médicale du milieu de terrain chez les Reds.

Le 4 septembre 2015, lors d'un match de l'équipe de France à Lisbonne contre le Portugal, Fekir avait été victime d'une rupture du ligament croisé du genou droit, blessure lourde dont il avait été opéré et qui l'avait éloigné de la pelouse durant plusieurs mois.

Depuis, Fekir a subi deux nettoyages de son articulation blessée, en septembre 2016 et en mars 2018, avant de devenir champion du monde avec les Bleus en juillet 2018.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.