Accéder au contenu principal

Sviatoslav Vakartchouk, rockeur, physicien et nouvelle sensation politique en Ukraine

Sviatoslav Vakartchouk, dans un bureau de vote à Kiev, le 21 juillet 2019.
Sviatoslav Vakartchouk, dans un bureau de vote à Kiev, le 21 juillet 2019. Vasily Maximov, AFP

Après avoir élu un comédien à la tête du pays, les Ukrainiens ont décidé de faire entrer au Parlement une superstar du rock, Sviatoslav Vakartchouk, et son tout jeune parti Golos. Son projet : dépoussiérer la vie politique en Ukraine.

PUBLICITÉ

De la scène à l’arène politique, il n’y a qu’un pas. Le rockeur ukrainien Sviatoslav Vakartchouk va faire son entrée au Parlement. Son parti baptisé Golos (La Voix) a obtenu 6 % des suffrages, selon des sondages réalisés à la sortie des urnes, arrivant en cinquième position, alors que le parti présidentiel, Serviteur du peuple, est arrivé largement en tête des législatives avec plus de 40 % des suffrages.

"Les gens ont voté pour le changement et nous sommes heureux d'en faire partie", s'est félicité Sviatoslav Vakartchouk. "Le parti Golos va au Parlement pour changer les règles dans la politique. (...) Pour nous, l'essentiel est que l'Ukraine se rapproche de l'Europe" et intègre l'Union européenne et l'Otan, a-t-il assuré après ces premiers sondages dimanche 21 juillet.

Le chanteur a su faire de son mouvement l'une des surprises de ces législatives anticipées. Sa formation politique n’a en effet été créée qu’en mai 2019. Elle fait écho au succès de celle de l'actuel chef de l'État, l’ancien comédien Volodymyr Zelensky, élu triomphalement en avril.

Docteur en physique

À l’instar du président, Sviatoslav Vakartchouk peut compter sur son immense popularité. Né il y a 44 ans à Moukatcheve, au pied des montagnes des Carpates dans l’ouest de l’Ukraine, près de la frontière hongroise, il est l’une des plus grandes stars de son pays. Ce fils de deux professeurs de physique a suivi la voie familiale en obtenant un doctorat dans la même matière à l’université de Lviv, mais au cours de ses études, il a également fondé le groupe Okean Elzya. La formation, souvent comparée à U2, est depuis devenue une machine à tubes avec des chansons exclusivement en ukrainien dans le texte. Elle remplit des stades dans toute l’Europe de l’Est. En 25 ans de carrière, Okean Elzya a sorti neuf albums.

Mais la superstar Sviatoslav Vakartchouk ne s’est pas cantonnée au monde de la musique. Même si la plupart de ses titres parlent d’amour, le rockeur a aussi fait passer un message de plus en plus politique. "Les chansons de Vakartchouk sont devenues les hymnes de deux mouvements de protestation qui ont entraîné un changement politique : la révolution orange de 2004 et le mouvement Euromaidan en 2014 qui a fait tomber Viktor Ianoukovitch", résume le site de Radio Free Europe.

Une première expérience avortée de député

Sviatoslav Vakartchouk a ainsi activement soutenu la Révolution orange pro-occidentale de 2004 en Ukraine. Il a même été élu député du parti de Viktor Iouchtchenko, alors président, trois ans plus tard. Mais au bout d'un an à peine, il a abandonné son mandat parlementaire, se disant déçu par les intérêts cachés, selon lui, de la politique ukrainienne.

Pour ses détracteurs, cette démission montre qu’il n’a pas l’étoffe d’un homme politique. Sviatoslav Vakartchouk se défend aujourd’hui en disant que cela ne se reproduira pas. "C’est une chose d’entrer au Parlement en faisant partie d’une équipe qui ne tient pas ses promesses. C’est une autre chose d’avoir son propre parti avec des gens doués", se justifie-t-il.

Une nouvelle formation politique

Pour se préparer à remplir des fonctions politiques, l’artiste a participé à un programme international à Yale puis, en 2018, a rejoint l'université de Stanford en tant que chercheur invité pour étudier les sciences politiques et le leadership. La même année, beaucoup ont attendu sa candidature à l’élection présidentielle. "Il avait tout pour être élu président, les gens n’attendaient qu’un geste de sa part et ils l’auraient proposé", a expliqué au Figaro un diplomate européen. "Mais il a été trompé par son égo, il attendait que le peuple le plébiscite dans les sondages, il a fait une erreur majeure." Malgré des appels incessants, il ne s'est finalement pas présenté et le vote a été remporté par le comédien Volodymyr Zelensky.

Pris de court par les élections législatives anticipées, Sviatoslav Vakartchouk a finalement lancé son parti en mai en un temps éclair. Pour accentuer son image de nouvelle génération politique, sa formation a banni les députés sortants de sa liste et trié ses candidats sur le volet. Il s’agit d’entrepreneurs, d’experts et de militants dont beaucoup ont fait leurs études en Occident. Leur moyenne d'âge est de 37 ans. "Il est nécessaire d’avoir de nouveaux visages, mais ce n’est pas suffisant. Ce qui est primordial, c’est que ces gens savent ce qu’ils font", a résumé Sviatoslav Vakartchouk auprès de Radio Free Europe. "Il s’agit de jeunes professionnels, pas seulement en terme d’âge, mais aussi en termes d’attitudes et de principes."

À l'annonce des résultats, Volodymyr Zelensky a d’ores et déjà proposé une alliance avec La Voix. Reste à savoir si les deux artistes arriveront à trouver un terrain d’entente. En attendant, comme le rapporte le journal Kyiv Post, le chanteur, qui a enchaîné les concerts lors de sa campagne, a déjà prévenu qu’il n’abandonnerait pas la scène pendant son mandat de député : "La loi ne m’interdit pas de faire de la musique, et Dieu ne m’autorisera pas à le faire".

Démarrer à
Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.