Accéder au contenu principal

Manifestation géante à Porto Rico pour exiger la démission du gouverneur

Manifestation dans les rues de San Juan à Porto Rico lundi 22 juillet 2019.
Manifestation dans les rues de San Juan à Porto Rico lundi 22 juillet 2019. Joe Raedle, AFP

Des milliers de Portoricains ont défilé lundi dans la capitale de l'île des Caraïbes pour réclamer le départ du gouverneur Ricardo Rossello, épinglé pour des propos homophobes visant notamment le chanteur Ricky Martin.

PUBLICITÉ

Des dizaines de milliers de manifestants ont réclamé, lundi 22 juillet à San Juan, le départ du gouverneur de Porto Rico Ricardo Rossello, empêtré dans un scandale mêlant propos homophobes et corruption.

Dans une nuée de drapeaux aux couleurs de l'île caribéenne, territoire américain au statut spécial, les protestataires ont envahi l'autoroute Las Americas, principale artère de la capitale, pour la plus grande manifestation depuis le début de la crise politique le 13 juillet.

"Des centaines de milliers de gens utilisent leur voix, c'est leur arme la plus importante", a relevé Carmen Yulin Cruz, maire démocrate de San Juan.

Ricky Martin défile

"Ricky n'est pas là, Ricky est en train de vendre ce qu'il reste du pays", scandaient les manifestants, appelant le gouverneur par son surnom.

Sous quelques averses, ils ont été rejoints par plusieurs célébrités de l'île dont le chanteur Ricky Martin, visé par des commentaires homophobes et sexistes du gouverneur. Étaient aussi présents les rappeurs Residente et Bad Bunny. Les manifestants ont été dispersés en fin de soirée par la police portoricaine, qui a fait usage de gaz lacrymogène.

Ricardo Rossello a annoncé dimanche soir qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en novembre 2020 et quitterait la direction de son parti. "J'ai commis des erreurs et j'ai présenté des excuses", a-t-il déclaré dans une vidéo sur Facebook. Mais ses opposants fustigent son refus de démissionner.

Blagues misogynes et homophobes

Porto Rico est secoué depuis mi-juillet par les révélations du Centre de journalisme d'investigation sur le contenu de conversations entre le gouverneur et onze hauts responsables locaux sur la messagerie Telegram. Selon des extraits publiés par le journal El Nuevo Dia, ces hommes y échangent blagues misogynes et commentaires homophobes, notamment visant Ricky Martin.

"Ricardo Rossello, tu n'es pas seulement cynique, tu es aussi machiavélique", a écrit Ricky Martin sur les réseaux sociaux. D'autres célébrités de l'île, comme le dramaturge Lin-Manuel Miranda, la mannequin Zuleyka Rivera, l'acteur Benicio del Toro et ou le duo de "Despacito", Daddy Yankee et Luis Fonsi, ont marqué leur solidarité avec les manifestants.

Donald Trump s'en mêle

Le président américain Donald Trump, dont les relations sont très tendues avec le démocrate Ricardo Rossello, s'est invité dans l'affaire. "C'est un gouverneur horrible", a-t-il dit lundi, fustigeant "une maire de San Juan encore pire". Carmen Yulin Cruz avait critiqué la gestion de la crise par le gouvernement américain après le passage de l'ouragan dévastateur Maria en 2017. "Nous avons fait du super boulot et ils ne veulent pas nous en donner le crédit", a ajouté Donald Trump, assurant avoir "beaucoup d'amis portoricains".

La justice portoricaine a ordonné le 10 juillet l'arrestation de six responsables accusés d'avoir détourné 15 millions de dollars de fonds fédéraux destinés à la reconstruction après Maria. Mais avant même ce passage destructeur, l'île était plongée dans une grave crise financière qui a précipité sa banqueroute en mai 2017.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.