Accéder au contenu principal

L'Europe suffoque, des records de chaleur tombent dans plusieurs pays

Un garçon se rafraîchit sous un brumisateur public près de la Seine à Paris, le 25 juillet 2019.
Un garçon se rafraîchit sous un brumisateur public près de la Seine à Paris, le 25 juillet 2019. Philippe Lopez, AFP

Plusieurs records de température, établis mercredi ou plus anciens, ont été dépassés jeudi en Europe : 40,4°C mesurés aux Pays-Bas, 40,6°C en Belgique, 41,5°C en Allemagne et 41°C à Paris.

Publicité

L'Europe suffoque, jeudi 25 juillet, au lendemain d'une journée déjà chaude lors de laquelle plusieurs records de température étaient déjà tombés. Mais la journée caniculaire de mercredi appartient déjà au passé après les nouveaux records absolus battus jeudi : 40,4°C mesurés aux Pays-Bas, 40,6°C en Belgique (39,9°C hier), 40,9°C en Allemagne (40,5°C hier) et 41°C à Paris – où le record historique de chaleur (40,4°C) datait de plus de 70 ans.

Dès le début de l'après-midi, Paris a battu son record absolu avec 41°C mesurés à 13 h 42, mais le mercure devait encore grimper d'ici la fin de la journée.

Nuit probablement la plus chaude jamais mesurée, chaleur historique à Paris : au paroxysme de la canicule, la France étouffait jeudi sous des températures dépassant les 40°C, avant une "dégringolade" du mercure à partir de vendredi par l'Ouest.

Vingt départements allant du Nord à l'Île-de-France sont en alerte rouge canicule, et 60 autres en vigilance orange, la chaleur n'épargnant que la pointe de la Bretagne et la Méditerranée.

Alors que le seuil des 40°C n'était dépassé en France que de façon très exceptionnelle il y a un demi-siècle, jeudi "on attend généralement plus de 40°C, avec des températures qui pourront ponctuellement atteindre les 43°C entre le nord de la Bourgogne et le sud de l'Île-de-France", a précisé à l'AFP le prévisionniste de Météo France Olivier Proust.

La journée de jeudi pourrait être en moyenne plus chaude que les pires jours d'août 2003, même si on restera loin du record absolu en France qui date du précédent épisode de canicule, en juin dernier, avec 46°C mesurés dans l'Hérault.

Records aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne

Une température de 40,4°C a été mesurée jeudi dans le sud des Pays-Bas, ce qui constitue un record historique dans le pays, où le mercure n'avait jamais atteint la barre des 40°C, a annoncé l'Institut royal météorologique néerlandais (KNMI).

En Belgique, une température de 40,6°C a été mesurée jeudi après-midi à la base militaire de Kleine-Brogel, dans le nord-est du pays, ce qui constitue là aussi un record historique dans le pays, a indiqué David Dehenauw, chef prévisionniste à l'Institut royal météorologique (IRM). "Nouveau record national belge : 40,6° à Kleine Brogel maintenant et ce n'est pas encore fini ! Incroyable !", a tweeté David Dehenauw.

L'Allemagne a, elle aussi, battu jeudi un nouveau record absolu de chaleur avec un pic de chaleur supérieur à 41°C, alors que le mercure devrait encore monter dans l'après-midi, a annoncé le service météorologique national (DWD). Un nouveau record provisoire de 41,5°C a été mesuré à Lingen, dans l'Ouest. Dans plusieurs villes, le précédent record de 40,5°C enregistré la veille était également dépassé, selon le DWD.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.