Accéder au contenu principal

Canicule: Corbière (LFI) reproche au gouvernement son "grand show" et son hypocrisie

Le député LFI Alexis Corbière s'exprime le 18 juin 2019 à l'Assemblée nationale à Paris
Le député LFI Alexis Corbière s'exprime le 18 juin 2019 à l'Assemblée nationale à Paris AFP/Archives
Publicité

Paris (AFP)

Le député La France Insoumise (LFI) Alexis Corbière a reproché vendredi au gouvernement son "grand show" et sa communication sur la canicule alors que sa politique "met en danger la planète".

"Si la seule réponse du gouvernement, c'est que les ministres passent leur journée d'hier à distribuer des gourdes d'eau fraîche, c'est sympa, merci! (...) Mais c'est pas le grand show qu'on leur demande, c'est des actions qui limitent" le réchauffement climatique, a reproché le député de Seine-Saint-Denis sur RTL.

"Ils ont été choqués par le syndrome Mattei 2003", a-t-il ajouté, en faisant référence au ministre de la Santé de l'époque Jean-François Mattei "qui venait dire +il n'y a pas de problème alors qu'il y avait 20.000 morts+".

Les autorités avaient été vivement critiquées lors de la canicule de 2003 qui avait fait quelque 15.000 morts. Jeudi, de nombreux ministres étaient sur le pont pour afficher la mobilisation du gouvernement. Comme la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson qui a distribué des gourdes d'eau sur un marché du Tarn.

"Bande d'hypocrites, votre gourde d'eau fraîche est peu par rapport au traité de libre-échange et aux mesures économiques qui ne rompent pas avec ce système et vous mettez la planète en danger!", a accusé Alexis Corbière, en dénonçant une nouvelle fois la ratification du Ceta qui participe selon lui au "grand déménagement de la planète".

"Ce n'est pas que monsieur Macron, ce n'est pas que ce gouvernement, mais ils ne tranchent pas, ils ne mènent pas une rupture pour aller vers la transition écologique", a-t-il ajouté.

42,6°C à Paris, chaleur historique également à Lille, Strasbourg et une cinquantaine d'autres villes, nuit la plus chaude jamais mesurée en France: au paroxysme de la canicule, la France a souffert jeudi sous des températures dépassant les 40°C.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.