Accéder au contenu principal

Décès de l'ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung

Le député socialiste Armand Jung, le 20 janvier 2014 à Paris
Le député socialiste Armand Jung, le 20 janvier 2014 à Paris AFP/Archives
Publicité

Strasbourg (AFP)

L'ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung est décédé mercredi à l'âge de 68 ans, a-t-on appris auprès du Parti socialiste du Bas-Rhin, confirmant une information donnée par les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Armand Jung avait démissionné de son mandat parlementaire pour raisons de santé en mars 2016. Quelques mois auparavant, il avait été victime d'un malaise cardiaque dans le jardin de l'Assemblée nationale.

Ancien suppléant de Catherine Trautmann, Armand Jung avait notamment présidé à partir de 2012 le Conseil national de la sécurité routière, un sujet qui "lui tenait particulièrement à coeur", selon Pernelle Richardot, première secrétaire fédérale du PS dans le Bas-Rhin.

Sa circonscription, urbaine, était entièrement située sur le territoire de Strasbourg.

Mme Richardot a rendu hommage à un "infatigable débatteur, resté fidèle au PS dans les victoires comme dans les défaites".

"Pendant la campagne des législatives de 1997, il était capable de se planter avec un micro au milieu de nulle part ou au milieu d'une rue et de débattre, un peu comme ce qu'a fait récemment Pedro Sanchez en Espagne quand il est parti à la reconquête du pouvoir", s'est-elle souvenu.

Le président de l'Eurométropole de Strasbourg, le socialiste Robert Herrmann, a salué dans un communiqué la mémoire d'un homme qui, même malade, continuait à "suivre au plus près l'actualité locale et à faire entendre sa voix haut et fort, sans rien perdre de son franc parler".

Robert Hermann a rappelé lui-aussi "ses travaux en matière de sécurité routière" mais aussi "ses prises de position souvent fortes pour le droit local et la défense des langues régionales".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.